Dystopie #1 : Je crois au courage ordinaire

FacebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail
image_pdfImprimer cet article en pdf
Je ne vais pas faire dans l’originalité pour cet article, puisque c’est pour parler d’une trilogie qui fait déjà les gros titres en ce moment mais celle-ci mérite vraiment qu’on en parle.
La trilogie de Veronica Roth est un petit bijou comme on en croise peu et qui mérite vraiment qu’on s’y attarde. Pas vraiment de la SF mais plutôt des romans d’anticipation placardés romans pour ado (ou SF dystopie pour les connaisseurs). Je vais faire un peu ma vieille mais depuis Twilight, je me méfie de ces romans que l’on dit pour ados et qui sont rapidement adaptés en film. J’ai donc acheté Divergente avec beaucoup de méfiance mais dans ma moisson d’achat de livre pré-voyage, je suis pour les expériences. Et puis franchement je suis contre les couverture de livre faites à partir d’une image de film, c’est moche et ça ne rend pas souvent justice au livre, encore une fois les couvertures des éditions anglo-saxonnes sont bien plus attrayantes.
Y a pas de doutes… les Éditions Nathan peuvent clairement mieux faire : Divergente tome 1 de Veronica Roth


L’auteur nous fait pénétrer dans une société moderne fondée après des guerres qui ont ravagées le pays. Cette société est établie sur l’appartenance à une faction, à l’age de 16 ans chaque adolescent choisi la faction qui lui correspond le plus. Il y a cinq factions : Altruiste, Érudit, Sincère, Audacieux et Fraternelle. Chaque faction est constituée pour répondre à des besoins de la société : gouvernement, chercheurs et enseignants, juges, police et agriculture.

En quelques mots, voici posé les bases du livre Divergente, je n’en dirais pas plus pour ne pas déflorée l’histoire qui mérite vraiment que l’on s’y plonge au fur et à mesure et sans a priori sur son l’évolution.
Les couvertures anglosaxonne : Divergent, Insurgent et Allegiant. En français, juste Divergente 1, 2 et 3.

Cette trilogie est vraiment inratable et inoubliable. L’histoire est très bien construite et portée par des personnages profonds, forts, courageux et humains. C’est rare que je me sente prise à ce point par une histoire. Surtout, j’ai cru aux idéaux des personnages, au courage, à la volonté de lutter contre ses peurs et à l’amour inconditionnel (oui je sais je suis une guimauve). Une des phrases m’a particulièrement marquée :

Je crois aux actes de courage ordinaire, au courage qui pousse une personne à prendre la défense d’une autre
Finalement, ça résume la puissance qui se dégage de ces livres, oubliez l’étiquette ado et blockbuster au cinéma, cette trilogie est avant tout un pur bonheur littéraire.

FacebooktwitterinstagramFacebooktwitterinstagram

Laisser un commentaire