De Retour sur Midkemia avec le cycle Les Légendes de Krondor

FacebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail
image_pdfImprimer cet article en pdf
Je croyais que La Fin du Magicien avait sonné la fin des aventures sur Midkemia et Kelewan, un peu abasourdie par la fin d’une épopée portée par 24 tomes répartis en 8 cycles, je m’étais résignée à quitter Elvendar, Krondor et Crydee quitte à revenir de temps en temps me replonger dans les aventure de Pug et de Thomas. 
Et puis un petit miracle littéraire est arrivé Raymond Feist (et les Éditions Bragelonne) ont sorti un nouveau cycle : Les Légendes de Krondor. Du coup c’est avec bonheur que je suis retournée sur Midkemia en me demandant ce que Mister Feist nous avait réservé.

Pour ceux qui ne connaissent pas du tout l’univers Fantasy de Raymond E. Feist, celui-ci commence par le cycle de La Guerre de la Faille avec Le Magicien et la découverte du monde de Midkemia dans lequel cohabite hommes, elfes, nains, dragons et magiciens. Le monde de Raymond Feist c’est avant tout connaitre le Royaume des Isles et l’empire de Kesh La Grande. Entre intrigues politiques, quêtes, amitié et noblesse, c’est un univers riche et des aventures qui vont s’étaler sur près de 4 générations de personnages entre le premier et le dernier tome de la série. Mais l’univers de Raymond Feist c’est avant tout des personnages exceptionnels et qui sont extrêmement attachants : même si Pug le magicien est le personnage récurrent de la série, mes personnages préférés sont le Prince Arutha, Jimmy les mains vives et Nakor.

Carte d’un des continent de Midkemia : Le Royaume de Isles et L’Empire de Kesh La Grande

Le cycle des légendes de Krondor est composé de trois tomes : Un valeureux ennemi (sorti en 2014), Meutres à LaMut (sorti en Janvier 2015) et Jimmy les mains vives (sorti en Juillet 2015).

Avec le premier tome Un Valeureux Ennemi, nous voici de retour pendant la guerre de la Faille, 9 ans après la première attaque des Tsurani, le Duc Borric de Crydee et le Duc Brogal de Yabon sont au commandement des armées de l’Ouest à l’aube d’un nouvel hiver qui devrait marquer un arrêt dans les mouvements de troupes Tsurani. Après une violente confrontation avec les Tsurani, Dennis Hartraft et ses Maraudeurs épuisés se présentent à un fort sur la
frontière dans lequel ils pensent être à l’abri pour l’hiver… en même temps qu’une patrouille tsurani. La rencontre
s’annonce sanglante. Mais une menace plus terrible encore se terre à
l’intérieur du bastion : une horde d’elfes noirs si dangereux que les
ennemis de toujours n’ont pas d’autre choix que de faire cause commune
s’ils veulent survivre. En ces temps de chaos, l’honneur d’un homme
a-t-il plus de valeur que sa propre vie ?

Un valeureux ennemi – Les légendes de Krondor de R. Feist et W. Forstchenaux Éditions Bragelonne

J’ai adoré revenir au moment de la guerre de la faille et retrouver cette ambiance particulière du tout début de la série. J’ai aimé ce tome où l’on découvre une cohabitation entre des guerriers d’horizons différents : les tsurani liés par les jeux du conseil et l’honneur de leur maison d’un coté et les hommes de l’Ouest, ayant pris les armes pour défendre leurs terres de l’autre. Mais aussi la découverte des liens entre Eledhels et Moredhels. On avait découvert ce lien avec Gorath le Moredhel mais dans ce tome on en apprend plus sur le Retour en Elvendar et ce qu’il implique pour les Moredhels. Ce tome regorge de détails qui continue à nous faire découvrir les différents peuples de Midkemia et Kelewan. Raymond Feist arrive, encore une fois, en un tome à nous présenter des personnages auxquels on s’attache de suite et cette parenthèse s’inclut parfaitement dans les premiers tomes de la Guerre de la Faille. Bref, une très bonne surprise.

Avec le deuxième tome Meurtres à LaMut, nous nous retrouvons également projeté lors de la Guerre de la Faille, dans le comté de LaMut où trois mercenaires attendent le dégel pour fuir loin des tsuranis avec leur solde. Entre intrigues politiques et tentatives de meurtres, les trois mercenaires vont se retrouvés mêlés aux manœuvres des barons, avec en toile de fond la succession de l’actuel comte de LaMut. 

Meurtres à LaMut – Les légendes de Krondor de R. Feist et J. Rosenberg aux Editions Bragelonne

J’ai moins accroché à ce nouveau tome. Un peu de déception surement car je m’attendais à retrouver LaMut gouverné par le Comte Kasumi et à ce que l’histoire se déroule sur le cohabitation des deux peuples : Tsuranis et Isliens. De plus, dans ce tome les personnages sont moins attachants. On a affaire à des mercenaires n’ayant pas de loyauté envers qui que ce soit alors que l’auteur nous a habitué à avoir des personnages ayant toujours des convictions et des attaches fortes, envers leur famille, leur royaume ou leur empire. Et puis finalement des intrigues sur la succession du comte de LaMut sonnent un peu faux lorsque l’on sait que Kasumi à la fin de la guerre de la Faille sera nommé Comte. Bref, une parenthèse sympa mais sans plus.

Pour le troisième tome, Jimmy les mains vives, nous nous retrouvons toujours pendant la guerre de la Faille. Le livre commence lorsque le Prince Arutha et la Princesse Anita s’échappe d’un Krondor sous la botte de Guy du Bas-Tyra. Jimmy les mains vives arrive à s’enfuir du quai où le bateau d’Arutha et de la Princesse appareille et pourtant se n’est pas la fin des problèmes pour Jimmy car Krondor est occupé et les moqueurs sont dans le viseurs des hommes de mains de Guy.

Jimmy les mains vives – Les Légendes de Krondor de R. Feist et S. Striling aux Éditions Bragelonne

J’attendais de retrouver Jimmy les mains vives avec impatiente. C’est un de mes personnages préféré de la saga de la Faille et un des personnages dont l’évolution au fil des livres est la plus spectaculaire et addictive. Cette aventure du jeune Jimmy se situe juste après sa rencontre avec Arutha, on retrouve l’atmosphère familière de Krondor lors de la guerre de la Faille. Outre le fait de retrouver un des personnages les plus charismatique de la saga de la Faille, j’apprécie de savoir ce qu’il est advenu de Jimmy pendant cette période mais l’aventure décrite dans ce tome ne nous transporte pas. On aime retrouver le monde des moqueurs et les ressources infinies de Jimmy mais il manque un peu de magie à cette histoire sympathique mais pas exactement à la hauteur du personnage.

Cette trilogie marque la fin (pour le moment… on ne peut jurer de rien) d’une énorme saga et elle nous apporte un sympathique épilogue à cette série de livres qui m’a fait rêver pendant deux ans. Même si tous les tomes de cette trilogie ne sont pas à la hauteur de la saga, ils font une jolie transition pour quitter Midkemia. Mon préféré restera Un Valeureux Ennemi sans hésitations !

FacebooktwitterinstagramFacebooktwitterinstagram

Laisser un commentaire