Quand il n’y a plus de Scorpi, y en a encore : enfin un peu !

FacebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail
image_pdfImprimer cet article en pdf
Quand on lit (et relit) une série d’Urban Fantasy qui vous a enthousiasmé, fait rire et dont vous avez adoré les personnages, vous avez du mal à vous dire que c’est fini… Alors quand l’auteur vous permet de poursuivre encore un peu le voyage et bien… on saute dessus !
J’ai découvert la série Scorpi De Roxane Dambre après avoir lu sa première série Animae et alors que j’avais beaucoup aimé cette première série, j’ai A-D-O-R-E cette seconde plongée dans l’univers de l’auteur.
 


Scorpi c’est une trilogie (même si on aurait aimé qu’il y ait beaucoup plus de tomes). On suit Charlotte, personnage plein d’humour, attachant avec une pointe d’auto-dérision qui va rencontrer deux frères Adam et Elias. Ceux-ci vont l’entrainer dans des aventures non prévues dans la vie de cette jeune comptable. Elle va alors découvrir que les personnages de légende ne sont peut être pas que si imaginaires que ça…

Le tome 1 de Scorpi : Ceux qui marchent dans les ombres, vous pouvez trouver ma chronique ici.
Le tome 2 de Scorpi : Ceux qui vivent cachés, ma chronique est là.
Le tome 3 de Scorpi : Ceux qui tombent les masques, vous pouvez la lire ici.

Assez différentes des autres séries d’urban fantasy que j’ai pu lire (surtout des séries américaines), Scorpi se démarque par un trait d’humour omniprésent et une légèreté que l’on suit tout au long de cette trilogie. On aime pas, on adore les personnages, tous, les personnages secondaires comme principaux sont un régal de lecteur, toutes ces petites touches qui mises bout à bout en font un réel coup de cœur.
Dans cette chronique je voudrais vous parler du Hors Série de cette série : Scorpi, les origines. Ce HS c’est un peu comme les HS d’Harry Potter on se l’arrache dès qu’il sort pour reprendre une petite dose de Scorpi inédit ! On y retrouve trois histoires courtes sur trois personnages : Clématite et Myosotis les nymphes, Firmin le lutin et Nicolette la fée ainsi que Lazare et Adam.
Scorpi, Les origines de Roxane Dambre aux Éditions de l’épée
Des anecdotes sur ces personnages que l’on a aimé dans la trilogie et que l’on est ravie de retrouver dans un autre cadre ou un autre temps.
– C’est ça, ton petit animal de compagnie ? s’étrangla-t-il.
– Oui, approuva fièrement Nicolette. Il est mignon non?

Firmin cligna des paupières. Flegmatique. Flegmatique. Flegmatique. Cette fée était le meilleur entrainement qu’il ait jamais eu.

– Ma chère, déclara-t-il, j’ai peur que ce sanglier ne puisse guère être classé parmi les êtres « mignons » qui peuplent ce monde.

Difficile de quitter l’univers de Scorpi dans lequel Roxane Dambre nous a entrainé, on a envie de suivre encore les aventures de Charlotte, Adam et Elias. Ce HS est une belle surprise car on en apprend beaucoup de ces petits morceaux d’histoires entrevus dans la trilogie. C’est avec de la nostalgie que je quitte le manoir d’Upsilon Scorpi et ses occupants, Merci encore Roxane Dambre pour cette magnifique parenthèse.
FacebooktwitterinstagramFacebooktwitterinstagram

Laisser un commentaire