Retour en Terre d’Avalyn : La prophétie des éléments Tome 2 de James Tollum

FacebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail
image_pdfImprimer cet article en pdf
C’est avec plaisir et une pointe d’impatience que je suis retournée sur les terres d’Avalyn pour retrouver Ethan et ses compagnons que j’avais quitté avec beaucoup d’interrogations en suspend. Me revoilà donc dans un monde de magie entre des nêgas, des dragons, des elfes et des sorciers à voyager en compagnie d’un apprenti mage qui, malgré les épreuves, reste fidèle à lui-même.
La prophétie des éléments tome 2 : La prêtresse lunaire de James Tollum aux Éditions du Net

Éthan et ses compagnons sont parvenus à
Endraïle, mais il s’avère que le jeune Ythérien n’est pas l’un des
Gardiens… Le Haut Conseil le soupçonne en outre d’être une arme utilisée
par les Sorciers pour éliminer les enfants de la prophétie. Entre deux
maux, les Sages décident tout de même de l’autoriser à rester au Palais
des Mages afin de le surveiller. Ce jeune homme intrigue
particulièrement le Haut Sage Allarus. À
mesure que Hala et les trois autres Gardiens apprennent à se connaître
et qu’Irina se démène pour préserver la ville d’Antalia des assauts des
soudards, Éthan recherche des informations le concernant : qui est-il ?
Mais, voilà que l’un des Gardiens est la cible d’un attentat. Tous les
yeux se tournent alors vers le jeune homme. Qui pourra alors apporter la lumière sur ces mystères et
aider nos héros ? Où les mèneront les prophéties ?

La fin du tome 1 nous avez laissé en haleine quant au destin d’Ethan et à celui des gardiens. Vous pouvez lire ma chronique ici. Peu de temps s’écoule entre le tome 1 et le tome 2 de la Prophétie des Éléments et James Tollum nous permet de retrouver Ethan et ses compagnons peu de temps après leur arrivée à Endraïle.
On sent dès les premières pages que le personnage d’Ethan a évolué entre son départ de son village natale et son arrivée auprès du conseil des mages. Ici on le retrouve plus mature et très conscient de son destin qui semble de plus en plus flou par rapport aux Gardiens et à la prophétie.


Prend garde enfant des marais,
Si tes pairs, tu n’écoutes plus,
Si les règles, tu ne suis pas,
Si les sacrifices, tu n’y concèdes point,
Alors tel Lashmar tu finiras.
De plaisir il volait,
Tout ce qui brille, il convoitait,
Sur son chemin il dérobait.
Pour ses désirs il se dirigea,
Vers les géants de l’est.
Honte et déshonneur,
Il apportera à son retour,
Et le malheur sur sa famille,
Fini le temps de l’innocence,
Car le temps était passé.
Comptine Nâga (partie de la prophétie)

Ce second tome nous permet de découvrir les terres d’Avalyn et une partie des peuples qui y vivent. James Tollum densifie encore plus son univers fantasy et nous propose une fresque d’ampleur qui nous pousse à en vouloir encore plus. Plus de détails, d’anecdotes, de récit à propos de ces Terres, de ses peuples, de son histoire… c’est un vrai régal. On est limite frustré (enfin moi en tout cas) de ne pas avoir tous les détails notamment sur la prophétie des nagas et la prêtresse lunaire mais cela ne m’a pas empêché  de dévorer ce tome comme si de rien n’était.

Ilinthia la prêtresse lunaire

Les personnages se développent également, notamment Irina qui sera oublier son intérêt personnel et ses superstitions pour tenter de sauver son peuple. Mais ce qui marque le plus c’est le suspens omniprésent : le déroulement de la prophétie tout d’abord, puis les intrigues au sein du conclave et la bataille d’Antalia, et enfin le passé d’Ethan. On est tenu en haleine tout au long du récit, d’autant plus que l’auteur nous transporte tour à tour sur les terres d’Antyras puis d’Avalyn ce qui fait monter encore plus le suspens quand une partie du récit est mise en attente afin de pouvoir se pencher sur un autre volet de l’histoire.

Carte des terres d’Avalyn et Antyras : pour voyager plus facilement !

Après avoir pris forme dans le premier tome Gardien, La Prêtresse Lunaire assis une histoire Fantasy très bien construite et attirante. Un univers entre dragons et licornes dans lequel on apprécie de voyager et une prophétie toujours plus intriguant surtout quand James Tollum nous concocte une fin de tome digne des meilleurs cliffanger. Le tome 3 : Apophian devient une obligation et je ne me ferais pas prier pour lire la fin de cette trilogie Fantasy  » à la française » très réussie.

FacebooktwitterinstagramFacebooktwitterinstagram

Laisser un commentaire