Testament, Tome 2 : Alouettes et l’envoutante plume de Jeanne-A Debats

FacebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail
image_pdfImprimer cet article en pdf
Me voici de retour dans l’univers d’urban fantasy parisien de Jeanne-A Debats impatiente de découvrir ce qu’il advient d’Agnès et de retrouver Navarre, Geraud et Zalia dans mon étude notariale préférée.

Testament tome 2 : Alouettes de Jeanne-A Debats aux Éditions ActuSF

Le tome 2 de la série Testament  : Alouettes de Jeanne-A Debats, nous permet de retrouver nos parisiens de l’AlterMonde ainsi que la magnifique plume de son auteur. Dans ce monde où loups-garous, vampires et autre créatures fantastiques se partagent les arrondissements de la capitale, ceux-ci viennent régler leurs problèmes dans l’office notariale de Géraud.

Je m’appelle Agnès, et je suis orpheline. Ah ! Et sorcière, aussi. Mon
oncle m’a engagée dans son étude notariale. Ne croyez pas que le job
soit ennuyeux, en fait, ce serait plutôt le contraire. En ce moment,
tout l’AlterMonde est en émoi à cause d’une épidémie de Roméo et
Juliette. Imaginez : des zombies tombant amoureux de licornes, des
vampires roucoulant avec des kitsune, des sirènes jurant un amour
éternel à des garous. Et tout ce beau monde défile dans notre étude pour
se passer la bague au doigt. Mais la situation commence à sérieusement
agacer les hautes autorités.
Et comme l’AlterMonde n’est pas Vérone, à nous de faire en sorte que
cette fois l’histoire ne se termine pas dans un bain de sang…

Vous connaissez Roméo et Juliette ? Ces personnages et le déroulement de l’histoire écrite par William Shakespeare ? Alors accrochez-vous car dans ce deuxième tome l’auteur nous emmène dans l’AlterMonde où une épidémie d’histoires à la Roméo et Juliette touche toutes les branches des créatures surnaturelles et vous savez qui meurt dans ce genre d’histoire ? Les deux protagonistes bien sur ainsi que Tybalt, le cousin de Juliette et Mercutio le meilleur ami de Roméo. Ainsi, dans ce nouveau tome c’est l’équilibre même de l’AlterMonde qui est en jeu si toutes ces unions ne s’arrêtent pas.
Et dans tout ça, Agnès à ces propres problèmes, trois ans après les aventures impliquant les vampires de Dame Bathilde et  la mort de Jacques, elle a du mal à remonter le pente. La vie n’a pas été douce avec elle et avec 20 kilos de plus et une légère tendance à siffler la première bouteille de wiskhy à sa portée, la vie est d’Agnès n’est pas au beau fixe. D’autant que Herfauges continue à lui parler par télépathie. Alors les Roméo et Juliette quand on est célibataire, c’est pas vraiment ce qui vous intéresse le plus. Et pourtant contrainte et forcée, celle-ci va essayer de résoudre les énigmes qui apparaissent au bureau avec l’aide de Sylvain, satyre de son état et de Navarre, dont le sex appeal est toujours au beau fixe.

Navarre avait approuvé avec ironie :
– Et puis ça nous préviendra si nous avons des visiteurs taille 36 aussi impromptus que feignants. La baraque est un placard déguisé en maison. Là, nous avons un monte-plat maquillé en ascenseur !

De manière surprenante et toujours avec une plume extraordinaire, Jeanne-A Debats évoque de nombreux thèmes dans ce nouveau tome : la dépression, la dépendance à l’alcool, l’impossibilité d’avoir des enfants, la méchanceté gratuite des gens, l’acceptation de soi…

 – Tu oses sortir, grosse comme tu es ? Fais un effort, rentre chez toi, et commence un régime !
[…]
Les
journaux, les magasines me renvoyaient tous les jours cette image
dégradée de ma vie, mais jamais personne ne s’était permis de me la
balancer en plein visage. Comme cela. Gratuitement. Juste parce je
l’avais retardé une seconde. C’était une attaque totalement inattendue,
or la surprise est mère de toutes les victoires. Le jeune homme m’avait
écrasé sans coup férir.

[…]
– Et puis quand on est batie comme toi, on se cache sous une tente ! La mode, c’est pour celles qui peuvent se le permettre.
– Et la connerie, c’est à la mode ou c’est un basique ? fit une voix grondante.

Tous ces sujets traités avec brio tout en nous parlant de kitsune, satyre, nécromancien. Jeanne-A Debats nous dépeint une société qui ressemble furieusement à la notre et dont les défauts lui font écho.

L’endroit était mal éclairé par une série de torches, fuligineuses bien sûr , alors que je suis persuadée que deux ou trois lignes électriques aux normes passaient surement à proximité. Il devait être sous la coupe des Monuments historiques. Ces gens sont des fous qui ne supportent pas le changement. Je me suis laissé dire qu’à la cité de Drancy, ils obligent les locataires à conserver les huisseries pourries d’origine et les pauvres gens crèvent de froid dans un ancien camp d’internement. Je déteste les Monuments historiques, je ne le dirais jamais assez.

Une histoire avec un fond plus philosophique pour ce nouveau tome mais qui me transporte toujours aussi efficacement vers ce Paris plein de mystères. Et puis comme j’ai quand même un fond de midinette, je me demande comment va évoluer le trio Agnès – Navarre – Herfauges et que va-t-on découvrir sur Géraud et sa relation avec Agnès ?

Bref un tome moins haletant que le premier mais toujours plein de références littéraires, historiques et scientifiques qui en font un petit bijou littéraire et un ovni de l’urban fantasy. Surprenant et enthousiasmant, l’univers fantastique de Jeanne-A- Debats est sombre mais d’un féminisme vivant. Le réaliste que l’on retrouve dans sa description des personnages, de leurs défauts, leurs peines et leurs états-d’âme rend ce livre touchant et troublant. A découvrir absolument !
FacebooktwitterinstagramFacebooktwitterinstagram

Laisser un commentaire