Coup de coeur pour L’homme qui mit fin à l’Histoire de Ken Liu

FacebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail
image_pdfImprimer cet article en pdf
Pour ma deuxième plongée dans l’univers SF de la collection Une Heure Lumière de Le Belial, j’ai choisi de faire une Lecture Commune avec Audette du blog La bibliAudette sur le livre L’homme qui mit fin à l’histoire de Ken Liu. Merci beaucoup pour cette première LC 😉

L’homme qui mit fin à l’histoire de Ken Liu chez Le Belial

Imaginez un procédé scientifique révolutionnaire permettant de retourner
dans le passé. Une seule et unique fois par période visitée. Par une
seule et unique personne. Sans aucune possibilité pour l’observateur
d’interférer avec l’objet de son observation. Un procédé qui ouvre les
portes de la connaissance, de la vérité, sur les périodes les plus
obscures de l’histoire humaine. Plus de mensonges. Plus de secrets d’État. 
Avez-vous déjà entendu parler de l’Unité 731 ? Créée en 1932
sous mandat impérial japonais, dirigée par le lieutenant-général Shirö
Shii, cette unité militaire de recherche bactériologique se livra à
l’expérimentation humaine à grande échelle dans la province chinoise du
Mandchoukouo, entre 1936 et 1945, provoquant la mort de près d’un demi
million de personnes… Cette invention révolutionnaire va enfin permettre
de savoir la vérité sur ces terribles événements, à peine reconnus en
2002 par le gouvernement japonais, et couverts pendant des années par le
gouvernement américain. Quitte à mettre fin à l’Histoire…
L’homme qui mit fin à l’Histoire est un livre étonnant par beaucoup d’aspects. Tout d’abord, ce livre est présenté comme un reportage avec des témoignages de spécialistes, de témoins et des interventions de « personnes de la rue ». Chaque témoignage est accompagné d’information sur le physique de la personne, sur le lieu de l’interview et/ou sur les mouvements de caméra. En une centaine de pages, Ken Liu nous propose un documentaire poignant et d’un réalisme frappant.

Ensuite, pas le sujet qui est traité. Est ce que vous connaissez l’Unité 731 basée dans la province chinoise du Mandchoukouo lors de 2nde Guerre Mondiale ? Personnellement, je ne connaissais que peu de choses sur l’occupation japonaise en Chine durant cette période et encore moins que le Dr Mengele n’était pas le seul à faire des expériences « pour le bien de l’humanité ».

Ken Liu nous propose, avec ce récit, de découvrir un des plus effroyable moment de l’Histoire et ce grâce à la théorie d’une physicienne de génie qui permet de renvoyer des observateurs dans le passé pour assister à des évènements spécifiques. Cependant chaque évènement ne peut être observé qu’une seule fois, ce qui va créer un clivage aussi bien auprès de la communauté scientifique qu’au sein des différentes nations. Pourquoi aller observer tel ou tel évènement ? Qui envoyer ? Que pourra-t-on retenir des informations récupérées ? Et surtout peut-on réellement croire ce qui est observé ou n’est ce finalement qu’une hallucination créée par l’Homme ?

L’Histoire est affaire de narration. Dire les histoires vraies qui affirment et expliquent notre existence, telle est la tache de l’historien. Mais la vérité est délicate et elle a des ennemis. Voilà pourquoi, même si nous autres, universitaires, devons la rechercher, nous prononçons rarement le mot « vérité » sans y adjoindre des ornements ou des réserves.

Cette lecture, je ne suis pas prête de l’oublier. Je trouve fascinant qu’en aussi peu de page l’auteur arrive à nous faire partager autant d’informations aussi bien sur l’histoire que sur l’humanité. Car ici c’est surtout de l’humanité dont nous parle Ken Liu, cette humanité capable de jeter le voile sur des pans de son Histoire trop pénibles pour qu’on les fassent paraitre au grand jour, cette humanité qui profite des plus noirs moments de son Histoire pour faire avancer la science, mais surtout cette humanité capable de la plus profonde inhumanité…

Un coup de cœur donc, pour un livre court hors du commun qui nous fait réfléchir sur notre histoire et la manière dont nous la percevons. On en oublie presque le coté SF de ce récit historique devant le tableau de personnages touchants, arrogants, décidés ou juste émouvants. Un livre et un auteur extraordinaire, une histoire bouleversante à ne pas rater.

FacebooktwitterinstagramFacebooktwitterinstagram

5 thoughts on “Coup de coeur pour L’homme qui mit fin à l’Histoire de Ken Liu

  1. Ta chronique me donne vraiment envie de le lire ! Mais il n'y a pas des scènes trop "dures" à lire ? C'est que je suis sensible, moi ! 😉 En fait, je ne supporte pas les scènes de tortures. Est-ce qu'il y en a ?

  2. Alors je dirais non… il n'y a pas de scènes "trop dures" de torture mais le témoignage du médecin en chef de l’Unité 731 est tout de même assez dur surtout dans la froideur avec laquelle il parle de cette période.
    Ca reste un livre pas simple mais l'écriture n'est pas basée sur la descriptions des actes atroces des japonais en Chine. Est ce que ca d'aide ??

  3. Merci à toi ! Si tu veux se refaire ça il pas de sushi ^^ Avec plaisir
    Oui n'hésite pas pour La ménagerie de papier c'est sublime !

  4. Ta chronique donne vraiment envie, surtout que je n'avais jamais entendu parler de ce livre ! Et comme en plus je ne connais quasi rien de cette période ça me tente vraiment pas mal.

  5. @ Nova Baby : La collection Une Heure Lumiere de Le Belial est chouette avec des courts récit SF toujours très originaux 😉 J'avoue que l'homme qui mit fin à l'histoire est un cran au -dessus des autres que j'ai pu lire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :