De retour sur Dimitsis avec le tome 2 du Cycle de l’enfant des étoiles de Nicolas Gomez

FacebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail
image_pdfImprimer cet article en pdf
De retour aujourd’hui avec le tome 2 d’une série d’Heroic Fantasy découverte cette année et dont je vous ai parlé en Juillet pour la sortie du tome 1. Vous pouvez retrouver ma chronique ici ou ici. J’étais impatiente de découvrir cette suite car l’histoire du premier tome m’avait beaucoup plu et l’univers développé par Nicolas Gomez nous promettait de belles aventures. J’avoue que j’apprécie également les couv’ joliment travaillées des deux tomes parus.
Le cycle de l’enfant des étoiles tome 2 : Du Sang et des Dieux de Nicolas Gomez

Les Terres de Grandu se remettent à peine du conflit avec le Grand-Duché
d’Urmano, et déjà la soif de vengeance des hommes vient mettre à mal la
paix encore fragile. De retour à Hofn, Vindex entend laisser la
prophétie du Roi Urin derrière lui et Enrik veut simplement profiter de
son village retrouvé. Quant à Einar, il ambitionne d’intégrer la
glorieuse garde arc-en-ciel. Mais des complots couvent jusque dans les
nobles maisons du Royaume d’Inu, et d’étranges rumeurs courent dans les
campagnes à propos de bêtes féroces et assoiffées de sang. Chacun devra
lutter contre les fantômes du passé pour s’assurer un avenir, et
l’Enfant des Étoiles devra payer de sa personne pour entretenir l’espoir
de voir un jour se terminer ces temps où les hommes ne vivent que pour
deux choses : du Sang et des Dieux.
Me voici donc de retour sur Dimitsis, la guerre entre Grandu et le Grand-Duché d’Urmano est finie, les nains s’en sont retournés à leur montagne, la paix a été signée mais le calme n’est là qu’en apparence. Vindex et Enrik sont retournés à Hofn pendant qu’Einar est parti suivre l’entrainement des cadets afin d’intégrer la garde arc-en-ciel tout comme son père. Cependant, nos héros sont vite rattrapés par la violence qui couve sur les terres de Grandu ce qui va les amener, chacun à sa façon, à repartir pour combattre les Ombres et leurs alliés. En compagnie de Marvella, Morim et Alharic, Vindex va devoir accepter la véracité de la prophétie de l’enfant des étoiles.

Alors que dans le premier tome nos trois comparses vivaient leurs aventures en commun, dans ce deuxième tome chacun doit survivre et défendre les terre de Grandu séparément. Nous suivons donc l’histoire sous trois angles différents, car les évènements s’accélèrent et l’Unique commence à dévoiler ses plans.

Le Chemin de l’Unique est celui de la vérité, continua le Champion. Une nouvelle ère vient, dans laquelle les hommes ne commettront plus de folies au nom de fausses divinités. Ces faux dieux qui n’ont jamais daigné mettre les pieds sur Dimitsis pour se préoccuper de ceux qui les adorent !
— Tes paroles n’ont aucun sens ! En ouvrant cette nouvelle ère dans le sang, comment veux-tu que les choses changent ?

Ce tome est de nouveau l’occasion pour l’auteur de développer son univers d’Heroic Fantasy : les buts des protagonistes prennent formes, nous commençons à avoir une vue globale des intrigues entrevues dans le tome 1 et les différents personnages prennent leur place. J’aime particulièrement suivre Vindex, Einar et Enrik, héros imparfaits poursuivant chacun leurs objectifs : une quête de pouvoir, d’amour ou de vengeance. Un tome qui nous accroche un peu plus à l’histoire de Dimitsis. On ne voit pas passer les 200 pages de ce tome presque trop court, la plume de Nicolas Gomez est toujours aussi légère et la lecture coule toute seule. J’ai un seul regret, que les aventures de Vindex ne l’ai pas ramené près des montagnes nuageuses ! J’avais beaucoup aimé découvrir le peuple nain dans le premier tome.

Nicolas Gomez aime aussi partager avec nous les auteurs qui l’on inspiré. Entre Gemmell et Tolkien, on sent que l’auteur est attaché aux grandes épopées et aux héros prédestinés. J’ai encore une fois souris en trouvant la référence à Tolkien et au Seigneur des anneaux dans ce tome (dans le tome 1 le clin d’œil était pour Raymond Feist et son cycle des chroniques de Krondor). Je vous laisse la trouver. Moi je suis déjà dans les starting blocks pour le tome 3 !

— Les hommes sont aveugles, énonça le Champion. Ils ne voient que ce qu’ils veulent, et il y a deux choses qu’ils désirent voir par-dessus tout : du sang et des dieux. Et nous leur offrons les deux.

En bref, un deuxième tome qui tient les promesses du premier. Une belle lecture d’Heroic Fantasy où les batailles à l’épée et les duels de magie se succèdent et où les évènements mis en marche par l’Unique se déchainent. J’ai encore une fois passée en très bon moment et la fin ne peut que nous donner envie de lire la suite !

FacebooktwitterinstagramFacebooktwitterinstagram

Laisser un commentaire