Mercy Thompson tome 9 : l’étreinte des flammes de Patricia Briggs

FacebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail
image_pdfImprimer cet article en pdf
J’avais hâte de me replonger dans un univers auquel je me suis attachée tome après tome entre la série principale des Mercy Thompson et la série Spin Off Alpha & Omega. J’aime beaucoup l’univers créé par Patricia Briggs où l’on retrouve un nombre incroyable de créatures fantastiques et des personnages toujours très intéressants. Bref je me suis plongée dans ce tome 9 des aventures de Mercy Thompson avec délectation !
je me permets de vous prévenir avant que votre lecture vous amène plus loin dans cette chronique, que je parle ici du tome 9 d’une série, il est donc possible qu’il est quelques spoile même si je fais mon maximum pour ne pas en faire des énormes !
Mercy Thompson tome 9 : L’étreinte des flammes de Patricia Briggs paru chez Bragelonne

La tension entre les faes et les humains est à son comble. Lorsque la
meute est amenée à affronter un troll déchaîné, la présence d’Aiden,
enfant humain enlevé il y a des siècles par les faes, pourrait bien être
la seule chose susceptible d’empêcher la guerre qui s’annonce.


Prêts à le protéger coûte que coûte, Mercy, Adam et la meute devront
défier le Marrok, les humains et les faes. Mais qui les protégera de
celui qui a reçu l’étreinte des flammes?

On retrouve la meute du bassin de la Columbia quelques mois après les dernières (més)aventures de Mercy. Après plusieurs mois passés à récupérer de ces blessures, Mercy est au chômage technique après la destruction de son garage. Mais comme avec Mercy rien n’est très calme longtemps, les faes font des leurs depuis le fin fond de leurs réserves et un troll déboule sau milieu des Tri-Cities… ce qui va mettre de l’animation au sein de la meute mais également au sein des Tri-Cities elles-même.
Ce tome ressemble plutôt à un tome de transition pour moi. L’action se passe directement après celle du tome 4 d’Alpha & Omega, la tension avec les faes reste palpable et Bran et ses loups-garous marchent sur des œufs pour sceller un pacte de non agression avec eux. Et comme d’habitude Mercy va mettre allègrement les pieds dans le plat. A sa décharge, la réapparition de Tad et Zee accompagné d’un jeune humain présentant des pouvoirs faes à de quoi déconcerter, surtout quand la meute append que ce jeune garçon a vécu des centaines d’années dans l’En-Dessous, un lieu qui jusqu’à il y a peu, n’était plus accessible aux faes.
Un tome où Patricia Briggs se concentre sur la politique, celle des meutes et celle des faes. Décidément, j’aime son univers fantastique sans concession… Que ce soit les loups-garous, les vampires ou les faes, aucune des créatures qui peuplent son univers n’est inoffensive et chacune est retorde à sa manière. Ici, Patricia Briggs continue à nous faire découvrir l’univers faes, toujours aussi noir et dangereux, voire assez sadique… J’adore d’ailleurs voir Zee terroriser ses congénères. Lui et Tad signe leur retour auprès de Mercy avec ce tome 9. 
Politique et relations ont la part belle dans ce tome : entre père et fils avec Tad et Zee, entre Mercy et Adam bien sur mais toujours aussi entre Mercy et la meute. Entre loups-garous et faes, entre faes et vampires puis entre les faes et l’En-Dessous. Les cartes se distribuent, et la meute d’Adam compte ses alliés, car la modernité affichée de la meute pourrait lui valoir quelques ennuies.
– Ça ne ressemble pas à Adam.
– Non, en effet, approuva-t-il.Ce n’est pas un alpha ordinaire, hein? Ce dont nous sommes tous reconnaissants. Il encaisse de nombreuses critiques, tu sais. Pas de la part de Bran, mais d’autres. Nous sommes la seule meute de cette planète à compter des membres non-loups-garous. Même accepter les compagnons humains des loups-garous est extrêmement inhabituel.
– Je sais.
– Tu as également apporté une amélioration notable à la condition des femmes en chamboulant leur place dans la hiérarchie, au plus grand déplaisir d’Honey, quoique l’idée commence à faire son chemin dans sa tête. Toi et Adam avez rompu avec bon nombre de traditions. Vous pouvez sans doute vous estimez chanceux de ne pas avoir été attaqués pas d’autres meutes. Si ça n’est pas arrivé depuis que Bran a pris les rênes, les cas de meutes exterminées pour excès présumé d’arrogance ne sont pas rares dans notre histoire.
J’ai passé un bon moment avec ce nouveau tome qui comme d’habitude se lit très vite. Contente de retrouver Mercy et Adam, mais aussi  Zee et Tad et également La Canne qui ne quitte toujours pas Mercy. Ce tome 9 reste un peu différent avec moins d’action et plus de « politique » mais l’humour de Mercy est toujours présent à défaut, cette fois-ci, de se mettre dans les pire situation. Un tome dans la lignée des précédents qui me donne envie de découvrir la suite !

Le téléphone sonna.
– Pompes funèbres Hauptman, lançai-je. Vous les passez au couteau, on les met au tombeau.
Baba Yaga commençait sérieusement à me fatiguer.
– les œufs, c’est durs que je les préfère, déclara-t-elle. Mais j’ai
arrête de manger des œufs, pour la paix de mon ménage. Que t’a dit
l’enfant-qui-n’en-est-pas-un?

FacebooktwitterinstagramFacebooktwitterinstagram

Laisser un commentaire