Bataille finale pour Dimitsis : Des hommes ou des Dieux de Nicolas Gomez

FacebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail
image_pdfImprimer cet article en pdf
Le dernier tome d’une chouette saga, c’est toujours un moment de lecture spécial : on l’attend avec impatience et on a hâte de découvrir enfin la fin, mais tout en ayant une petite appréhension avant de quitter définitivement l’univers créé. Le tome 3 de la trilogie L’enfant des étoiles : des Hommes ou des Dieux de Nicolas Gomez ne fait pas exception à la règle.
Le cycle de l’enfant des étoiles tome 3 : Des hommes ou des Dieux de Nicolas Gomez
Alors que le chaos règne sur Dimitsis et que la guerre fait rage sur tout le continent, Vindex voit ses rêves se mêler à la réalité quand Jakaniel atterrit au refuge des Prophétesses.
Mais la présence de l’Astral suffira-t-elle pour venir à bout de l’Unique et de ses légions ? La prétendue déesse est sur le point d’atteindre ses objectifs de domination et chacun devra faire des concessions pour conserver sa liberté.
Les hommes devront choisir entre le Chemin de l’Unique ou leur propre voie, et l’Enfant des Étoiles devra les conduire dans la bonne direction.
La prophétie du Roi Urin se réalisera-t-elle ?

Me voici de retour sur le monde de Dimitsis pour ce qui se profile comme étant la confrontation finale. Les nombreuses forces en présence font monter la pression et les forces restantes du Royaume de Grandu sont en mauvaise position. L’armée de l’Unique, elle, semble innombrable et inarrêtable alors que nos héros sont dispersés et que l’armée du Royaume de Grandu a été décimé par les troupes du duché d’Urmano. La situation pour les survivants est donc plutôt désespérée et même l’arrivée de Jakaniel et de ses compagnons ne semble pas pouvoir faire tourner la bataille en faveur des défenseurs de Dimitsis. Vindex suit toujours le chemin de la prophétie, mais celle-ci va-t-elle réellement se produire ? Vindex est sans nouvelles de Marvela ou de ses amis et dans ce chaos rempli de bataille qui s’annonce, vers qui va-t-il pouvoir se tourner ?

 » Ton histoire contient trop de détails pour être inventée « , avoua Jakaniel
Mais l’Astral restait perplexe. Le récit de Vindex avait fait maitre mille questions qui se bousculaient dans son esprit et étiraient les traits parfaits de son visage.
 » Au cours de ma longue existence, j’ai vu et entendu des choses que vous n’imagineriez même pas dans vos rêves les plus fous, continua-t-il de sa voix profonde. Mais je n’ai jamais entendu parler d’un tel phénomène. Un lien qui nous unirait par-delà l’Immensité, c’est difficile à appréhender, même pour moi.
– Ca prouve bien que Vindex est exceptionnel ! s’exclama Alabric. Il est la pièce indispensable à la défaite de l’Unique. « 

Aaah, j’adore ce genre de tome en Fantasy, le tome final qui se joue entre batailles, héroïsme et renversement de situation. C’est toujours un tome plein d’adrénaline et de suspense qui nous font dévorer les pages les unes après les autres. Et ce tome n’a pas fait exception à la règle… perso je l’ai lu en deux jours mais si j’avais eu un peu plus de temps je pense que je ne l’aurais pas lâché et fini en une journée. C’est dire à quel point les scènes s’enchainent vite et les batailles se succèdent. Le rythme est très bon et entraine efficacement le lecteur vers l’accomplissement de la prophétie ou la disparition de Dimitsis sous la botte de l’Unique. Ne vous faites pas d’illusions également, qui dit bataille dit un nombre assez important de morts et donc des héros qui n’iront pas plus loin que cette bataille épique… sniff… mais bon, j’avoue que cela participe complètement à la poursuite de l’histoire.

Pour moi, un seul bémol avec ce tome 3, il est presque un peu trop court… On aimerait en savoir plus sur le devenir de certains personnages mais aussi sur l’avenir de Dimitsis. Les personnages créés par l’auteur sont attachants et les personnages secondaires sont très intéressants mais difficile dans ce tome final de donner de la valeur à chaque histoire et je regrette surtout de ne pas avoir eu plus de pages sur leur devenir. J’ai quand même beaucoup aimé la fin qui me rappelle un peu Miyasaki et
son Princesse Mononoké mais je suis un peu rester sur ma faim en ce qui
concerne le devenir de l’armée naine et des différents royaumes.

Encore une fois avec la plume de Nicolas Gomez, j’ai cherché où était le dernier clin d’œil aux grands auteurs de Fantasy de cette trilogie. Je vous rappelle que pour le tome 1, c’est un clin d’œil à Feist qu’il fallait trouver et pour le tome 2 un clin d’œil à Tolkien. Bon pour le tome 3 j’avoue je sèche, je n’ai pas trouvé le clin d’œil, n’hésitez pas à me le dire si vous le trouvez.

Un tome efficace qui clôture bien une trilogie fantasy qui a su me plaire en reprenant certains traits des grands auteurs comme Feist. Encore une très bonne lecture avec ce dernier tome qui, bien qu’un peu court, m’a plu avec son rythme soutenu et ses batailles finales qui dépotent. Nicolas Gomez nous propose une belle trilogie fantasy, accessible même à ceux dont ce n’est pas le style de prédilection.

 

FacebooktwitterinstagramFacebooktwitterinstagram

Laisser un commentaire