L’étrange affaire Nottinger de Claire Billaud

FacebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail
image_pdfImprimer cet article en pdf
Retour chez Mü éditions pour un nouveau livre et une nouvelle chronique avec L’étrange affaire Nottinger de Claire Billaud sorti en Mars 2018. L’étrange Affaire Nottinger est le deuxième livre de l’autrice publié chez Mü éditions. se situe dans un univers lovecraftien.

« Macabre découverte ce matin en bordure de notre ville, sur
l’ancien champ de la célèbre bataille de Hastings. À la suite d’appels
de nos concitoyens rapportant des phénomènes inconnus et effrayants
pendant la nuit, dans des descriptions floues et ne correspondant selon
la police à rien d’identifié, les autorités locales ainsi qu’un petit
détachement de l’armée se sont rendus sur place. »

Entrez dans la maison Nottinger… Oui, entrez…

Même si ce livre est un hommage au célèbre auteur de Providence, auteur qu’on a plus besoin de présenter tellement il reste populaire parmi les lecteurs de SFFF et les joueurs de JdR, Claire Billaud nous emmène loin d’Arkam et d’Innsmouth et installe son histoire à Hastings, ville moyenne du Sud de l’Angleterre. Nadia est une jeune détective privée spécialisée dans les affaires de divorce, ce qui rapporte bien mais n’est pas dès plus épanouissant. C’est lorsqu’elle reçoit une lettre d’Edward M. Nottinger lui demandant d’enquêter sur sa mort, que son quotidien va prendre une drôle de tournure. Persuader d’un canular, la détective recherche avant tout à en trouver l’auteur mais quand sa piste la mène vers Hasting et le manoir Nottinger. Toutes ses certitudes de détective ayant les pieds sur terre vont être mises à rude épreuve car l’histoire de la famille Nottinger semble se révéler aussi obscur que le manoir victorien dans lequel tous les héritiers ont vécu.

Claire Billaud nous propose un récit inspiré de ceux d‘H.P. Lovecraft et notamment de l’Appel de Cthulhu. Elle reprend dans l’étrange affaire Nottinger ce coté fantastique horrifique qui a rendu l’auteur de Providence célèbre mais en rajoutant une dose de fantasy, ou plutôt d’urban fantasy qui rend le récit plus contemporain. Un récit qui tient son lecteur en haleine, celui-ci ne se dévoilant que petit bout par petit bout et toujours dans une ambiance entre créatures fantastiques et hallucinations collectives. J’ai trouvé cette histoire prenante avec son goût de mystère omniprésent. La maison victorienne de la famille Nottinger est d’ailleurs un cadre idéal à cette intrigue et presque un personnage à part entière. Je suis une lectrice très sensible à ce genre d’ambiance lié à une maison et j’avoue qu’avec L’étrange affaire Nottinger j’ai été gâtée.

« Oliver se retenait de ne pas hurler, même s’il ne savait même plus
comment il y arrivait. Les hommes en face de lui, étrangement,
n’insistaient pas, alors même qu’à ce stade, quelques mots auraient
suffi pour lui faire tout raconter en vrac : l’étrange comportement du
majordome, l’apparition d’Edward Nottinger, puis celle du monstre
annoncé par Joe, et enfin le dernier phénomène, en plein cœur du jardin
de Gillespie Manor. »

Le style de Claire Billaud est clair et direct. J’ai bien aimé la narration choisi avec un livre qui commence par la fin et un changement de point de vue au milieu du roman. Après avoir suivi l’entrée de Nadia dans un monde où sa logique n’arrive plus à expliquer les évènements dont elle est témoin, nous basculons sur le point de vu d’Oliver, jeune flic de Scotland Yard, qui part à la recherche de Nadia après qu’un de ses clients ait déposé plainte pour escroquerie puisque la détective privée ne donne plus signe de vie. Ce changement de personnage relance l’intrigue en nous apportant un nouveau point de vue ce qui est agréable dans la lecture.

« L’Innommable n’offre ses faveurs qu’à ceux qui sont capables de tout
sacrifier pour le rejoindre, et c’est là le gouffre qui vous sépare de
moi ! Ph’bug vulgtm ya ‘thnk kn’a zhro ph’fhtagn ilyaa nnnhrii, hriioth
‘fhalma geb na’bthnk vulgtlagln y’hah ! Disparaissez, pauvres idiots ! »

Au final, l’étrange affaire Nottinger est une bonne lecture, entre récit horrifique et style urban fantasy ce qui le rend très actuel tout en étant un clin d’oeil à l’Appel de Chtulhu de H.P Lovecraft. On y trouve des histoires de familles, des personnages inquiétants et un club littéraire pour le mois étrange, tout pour donner le frisson de l’inconnu au lecteur dans cette enquête aux accents de surnaturel avec un petite note très British !

Retrouver une interview de Claire Billaud pour la sortie de l’étrange affaire Nottinger sur le site de Mü éditions.

FacebooktwitterinstagramFacebooktwitterinstagram

6 thoughts on “L’étrange affaire Nottinger de Claire Billaud

  1. Merci beaucoup pour cette belle chronique !
    Vous ne pouvez pas savoir comme ça fait du bien au moral des auteurs de savoir qu'on lit (et qu'on apprécie) leurs livres. 🙂

    1. Merci beaucoup pour ce commentaire, je suis ravie que la chronique vous ait plu et ravie de ma lecture également 😉

  2. Tu m'as donné une belle envie de lire ce roman. Et comme ça, je me familiariserai encore plus au genre Urban fantasy 🙂

    La plume a l'air sympa en plus!

    1. C'est un thème très Lovecraftien avec une touche d'urban fantasy ! Une bonne lecture et une plume qui m'a bien plu… tu peux te laisser tenter 😉

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :