Coup de coeur : Les masques d’Azr’Khila de Charlotte Bousquet

FacebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail
image_pdfImprimer cet article en pdf
Mon premier roman de l’été et déjà un coup de cœur. L’été commence bien, vous ne trouvez pas ? Il faut dire que j’étais déjà tombée amoureuse de la couv’ de Mélanie Delon : une visage de femme qui vous fixe avec une telle force dans le regard que vous en restez tout pantelant presque hypnotisé. Une magnifique illustration pour ce premier tome de Shâhra : Les visages d’Azr’Khila de Charlotte Bousquet paru aux éditions Mnémos. Je remercie l’auteur et la maison d’édition pour m’avoir permis de découvrir ce premier tome de la duologie Shâhra.

Djiane, héritière d’un art mortel et secret, est donnée contre son gré à
un seigneur tyrannique. Arkhane, apprentie chamane, est privée en une
nuit de son identité et de ses dons. Abandonnée dans un reg aride, elle
ne doit sa survie qu’à la protection d’un étrange vautour. Seule
rescapée de l’attaque d’une gigantesque créature des sables, Tiyyi, une
jeune esclave tente d’échapper à la fournaise de Tessûa. Recueillie par
des nomades, elle découvre peu à peu ses pouvoirs.
Et dans l’ombre, un immortel en quête d’humanité, un djinn prisonnier d’un corps vieillissant, prêt à tout pour devenir un dieu…


Dans ce monde désertique, peuplé de mages et de pillards, de conteurs,
de guerriers et de djinns, Charlotte Bousquet nous conte le destin
passionnant et mouvementé de trois femmes marquées du sceau d’Azr’Khila,
déesse de la vie et de la mort.

Shâhra, un monde désertique à la fois dur et plein de beauté, dans lequel nous allons suivre le destin de quatre femmes : Djianne, Arkhane, Tiyyi et Aya Sin. Pour chacune d’elle, un long et difficile chemin à travers les dangers de Shâhra avec à leur coté la déesse de la vie et de la mort : Azr’Khila. Une quête initiatique, une quête d’identité, une quête de rédemption et une recherche de sens tout simplement pour ces quatre personnages très éloignées les unes des autres et pourtant inexplicablement liées par la présence de la déesse.

Arkhane roule sur elle-même, s’appuie sur ses coudes, et ses yeux
plongent dans ceux de son double, réfléchi par une flaque d’eau
étrangement huileuse. Elle découvre avec surprise qu’une poussière
d’ocre rouge recouvre sa peau. Instinctivement, elle frotte ses paumes
contre ses joues, ses paupières, ne laissant qu’une mince ligne pourpre
au milieu de sa figure, une ligne qui la coupe en deux, deux parties
distinctes, l’une blanche comme la mort, l’autre noire comme la vie.
Elle reconnaît la marque d’Azr’Khila, la Déesse aux deux visages.

Ce livre me faisait très envie et en même temps, j’ai eu du mal à le commencer. Une petite appréhension de dernière minute : une peur que l’univers soit trop sombre pour moi, que les vies de ses femmes par leur dureté cognent trop durement mes sentiments (oui je suis une chochotte). Et puis, je me suis lancée ! Et ouah, je ne le regrette pas (comme quoi, des fois, j’ai des appréhensions à la c.. )


Le monde créé par Charlotte Bousquet est captivant. Entre désert et oasis, les Djinns et les Dieux ont librement parcourus Shâhra, avant de se retirer et de laisser un monde où la magie, les dons, sont encore courants parmi la population. Riche d’une longue histoire, peuplé de nomades, de chamanes, de villes envoutantes et de destinées mystérieuses. Un patchwork coloré pour un récit épicé qui nous emmène à la découvertes de ces destins tiraillés et blessés.

Le chemin de la destinée
A reçu trois noms
Déjà Morte, Deux Fois Née et Cent Vies

Trois âmes seront nécessaires
A ton ascension vers la divinité

Déjà Morte dans et s’étiole
Deux Fois Née soigne et apaise
Cent vies avance et regarde

Trois âmes seront nécessaires
A ton ascension vers la divinité

Déjà Morte repose dans la Cité Noire
Deux Fois Née marche vers la mort
Cent Vies la rejoindra sur le seuil

Trois âmes seront nécessaires
A ton ascension vers la divinité

Déjà Morte te guidera
Deux Fois Née te la donnera
Cent vies est venue pour ça

Trois âmes seront nécessaires
A ton ascension vers la divinité

Déjà Morte connait le chemin
Deux Fois Née connait le secret
Cent vies mourra pour ça

J’ai beaucoup apprécié ma lecture, outre ce monde coloré et impitoyable qui est cependant très attirant, j’ai bien accroché au style de narration de l’autrice et à sa plume. Ce récit à plusieurs voix composé de chapitres courts est très agréable à lire. De plus Charlotte Bousquet y ajoute des chansons, des histoires, des poèmes et des lettres. Un paysage littéraire varié autant que le monde qu’il nous dépeint.
La plume de l’autrice y est particulièrement fine. Alors qu’elle nous décrit un destin impitoyable et des hommes sans scrupules, l’autrice ne tombe jamais dans l’excès, pas de détails inutilement durs ou violents. Tout est narré avec beaucoup de délicatesse, des destins qui s’entrecroisent comme ciselés par les mots et qui se découvrent pages après pages. C’est un récit fascinant et hypnotique qui nous balade à travers les terres de Shâhra : monde fresque intriguant et dont les mystères nous happent.

Au final, une lecture passionnante qui s’est transformé en coup de cœur pour le premier tome de Shâhra. Charlotte Bousquet nous offre de la chaleur, des mets épicés et des prophéties, en cet été légèrement torride, le récit devient vite immersif. L’autrice navigue avec beaucoup d’aisance entre le récit initiatique et le conte et nous  offre des personnages fascinant par leur force et leur instinct de survie. Une magnifique fresque de fantasy où le dépaysement est total !

 

FacebooktwitterinstagramFacebooktwitterinstagram

6 thoughts on “Coup de coeur : Les masques d’Azr’Khila de Charlotte Bousquet

    1. Toi aussi ! C'est très inattendu pour moi, je ne pensais pas au départ que j'accrocherai autant à l'univers mais finalement c'est une belle réussite. J'espère que le second tome sera aussi bien voire mieux !

  1. Et avec un joli combo en prime!
    J'ai une ou deux petites choses de cet auteur en rayon, faudra que je m'y interesse un de ces jours car là tu m'intrigues vraiment.

    1. Je pense que Charlotte Bousquet crée des univers assez sombre qui ne plaisent pas obligatoirement au plus grand nombre. J'avoue qu'avec ce premier tome, même si l'histoire peut être assez dure, j'ai aimé ce dépaysement total et l’entrecroisement des destinée des 4 personnages. Au final une très bonne surprise 😉

  2. Ça m'a l'air très sympathique en tout cas, l'écriture de Charlotte Bousquet est très agréable à lire, à voir si je ne craque pas dans le futur 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :