Terrain de chasse de Patricia Briggs, le tome 2 d’Alpha & Oméga

FacebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail
image_pdfImprimer cet article en pdf
J’aime beaucoup la série Mercy Thompson et tout l’univers que Patricia Briggs à créer autour de son héroïne. Alors après un premier tome d’Alpha & Omega, le spin off de la série Mercy Thompson, très prometteur, j’avais enchainer avec le tome 2 de cette deuxième série. N’ayant pas écrit la chronique de suite, je viens de le relire pour le challenge S4F3s4 et je vous fais un petit retour sur un Terrain de chasse de Patricia Briggs que j’ai trouvé excellent.
Petit avertissement pour ceux qui voudrait lire la série Mercy Thompson, le premier et le deuxième tome d’Alpha & Omega se lisent entre le tome 1 et 2 de la série Mercy Thompson. Les deux séries sont intimement liées et si l’on ne veut pas se spoiler soit même, mieux vaut suivre l’ordre de lecture :
  1. L’Appel de la Lune (Mercy Thompson tome 1)
  2. L’Origine (Alpha & Oméga tome 0)
  3. Le Cri du loup (Alpha & Oméga tome 1)
  4. Terrain de chasse (Alpha & Oméga tome 2)
  5. Les Liens du sang (Mercy Thompson tome 2)
  6. Le Baiser du Fer (Mercy Thompson tome 3)
  7. La Croix d’ossement (Mercy Thompson tome 4)
  8. Le Grimoire d’argent (Mercy Thompson tome 5)
  9. La Marque du fleuve (Mercy Thompson tome 6)
  10. Jeux de piste (Alpha & Omega tome 3)
  11. La Morsure du givre (Mercy Thompson tome 7)
  12. Entre chien et loup (Alpha & Oméga tome 4)
  13. La Faille de la nuit (Mercy Thomson tome 8)
  14. Ombre mouvante (Mercy Thompson recueil de nouvelles)
  15. L’Étreinte des flammes (Mercy Thompson tome 9)
  16. L’Épreuve du silence (Mercy Thompson tome 10)
  17. Dans la gueule du loup (Alpha & Oméga tome 5)

Anna et Charles viennent juste d’être enrôlés pour participer à un
sommet et présenter la proposition très controversée de Bran : que les
loups révèlent leur existence aux humains. Mais l’alpha le plus craint
d’Europe s’acharne contre ce plan et il semblerait qu’il ne soit pas le
seul. Quand Anna est attaquée par des vampires utilisant la magie de la
meute, c’est à dire des pouvoirs que seuls des loups-garous devraient
être capables d’utiliser, Charles et Anna vont devoir allier leurs
facultés pour retrouver qui se cache derrière tout ça… au risque de
tout perdre…
Nous retrouvons Anna et Charles peu de temps après les évènements de Le cri du Loup. La meute du Marrock a retrouvé une certaine stabilité mais le monde extérieur s’agite et le Marrok n’y est pas pour rien. Les intentions de Bran sont de révéler l’existence des loups-garous aux humains tout comme l’on fait les faes. Idée qui n’est pas vraiment au gout des loups européens. C’est pour cela que la Marrok organise une réunion à Seattle pour que chaque partie puisse présenter ses arguments et à coups de griffes et de crocs si besoin. Pour cette grande messe des loups-garous, c’est Charles que Bran envoie pour gérer les négociations… mais entre la Bête du Gevaudan, un groupe de vampires en chasse et une médiatrices Fae, il y a beaucoup de choses qui peuvent déraper !

J’ai toujours plaisir à retrouver Charles et Anna pour de nouvelles aventures outre le couple que j’apprécie, j’adore aussi tous les personnages secondaires que Patricia Briggs développe dans cette seconde série. C’est particulièrement vrai dans ce tome où l’on rencontre beaucoup des loups-garous européens dont Jean Chastel, la bête de Gevaudan et Arthur l’Alpha de Grande-Bretagne. Mais aussi la meute de Seattle dont deux personnages sont vraiment intéressants : Tom, premier lieutenant de la meute et Moira, première sorcière blanche que nous croisons dans l’univers de l’autrice. J’ai lu plusieurs fois que Patricia Briggs aimerait développer ces deux personnages et je pense que leur  histoire pourrait être passionnante pour un nouveau spin-off !

Elle est son compagnon étaient installés juste derrière la petite table à laquelle Charles et Anna étaient assis : des gardes d’honneur.
La sorcière était une petite chose, la compagne de l’un des meilleurs loups d’Angus, un homme calme au visage couvert de cicatrices, du nom de Tom Franklin, qui était presque aussi mécontent que Charles de la présence de sa compagne dans cette pièce, mais pour des raisons totalement différentes. La sorcière était aveugle, et cela voulait dire, au moins pour son compagnon, qu’elle était vulnérable.
Normalement, ce n’aurait pas été un problème pour Tom. Charles savait qu’il était un dur  cuire, mais aucun premier lieutenant ne pourrait protéger sa compagne dans cette foule. Dans ces circonstances, Charles aurait pensé qu’une sorcière serait capable de prendre soin d’elle-même, mais il se dégageait de celle-ci une odeur propre et pure. Les sorcières blanches étaient loin d’être aussi puissantes que leurs homologues noires.

Comme souvent avec les livres dans l’univers de Mercy Thompson, j’adore l’implication des Faes, qui a chaque fois rendent les situations beaucoup plus complexes que l’histoire de départ ne le laisse penser. Un tome résolument politique où l’on découvre la position du Marrok dans le microcosme des loups-garous mais aussi celle des loups Omega dans les meutes. Pas de temps morts, l’intrigue se déroule telle une mécanique bien huilé tout en sachant très bien nous surprendre. Une histoire addictive où l’on ne voit pas les pages défilées, le tout avec un humour mordant et assez irrésistible.

– Dieu Tout-Puissant m’est témoin, Bran. La première fois que j’ai vu la petite chose peureuse qu’est ta belle-fille, elle tremblait de tous ses membres au milieu d’un auditorium rempli de prédateurs, et j’ai songé que ton fils s’était trouvé un lapin-garou.

Au final, des personnages charismatiques, une intrigue fort bien menée où se mêlent faes, loups-garous, vampires et sorcières. Toujours cet univers assez sombre où seul les plus forts survivent, entre politique, secrets et pouvoir et on ne s’ennuie pas une seconde ! J’ai encore plus aimé ce deuxième tome qui est, pour moi, très réussie !

FacebooktwitterinstagramFacebooktwitterinstagram

Laisser un commentaire