⭐ Signé Sixtine tome 3 : Le festival de l’Apocalypse

FacebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail
image_pdfImprimer cet article en pdf
Un nouveau roman de Roxane Dambre qui sort en librairie, c’est savoir à l’avance qu’on va passer un très bon moment avec une lecture doudou et des personnages attachants. Bref, un livre qu’on attend avec impatience et que l’on dévore dès qu’on l’a entre les mains. En l’occurence, j’ai tout de même attendu de pouvoir le lire en Lecture Commune avec ma copinaute Stéphanie du blog Sagweste in Librio comme nous l’avions fait avec le tome 1.

Vous pouvez lire ma chronique du tome 1 et du tome 2.
 

 
C’est enfin la consécration pour Sixtine : elle signera l’article central du prochain numéro d’ActuParis ! Est-ce un test de son directeur, ou un nouveau piège tendu par les Marcus Meilleur ? Peu importe, la pétillante journaliste, accompagnée de son photographe Melchior, est prête à relever le défi. Et cette fois, sa grand-mère aussi distraite qu’attachante, l’adorable Maminou, fait partie du voyage. Direction Angers et son festival sur les visions de l’Apocalypse à travers les âges. La mission de Sixtine prend une tournure encore plus intéressante lorsqu’une mystérieuse petite fille lui fait part d’une théorie étonnante : et si l’Humanité réussissait à échapper à toutes les Apocalypses prévues (épidémies, guerres…), car « quelqu’un » parvenait à les neutraliser à chaque fois ? Un sujet en or pour notre enquêtrice du paranormal, mais qui pourrait bien lui attirer quelques ennuis…
 
 
Sixtine et Melchior se lancent dans leur troisième reportage pour ActuParis et cette fois-ci il doivent couvrir un festival sur l’apocalypse avec en ligne de mire la page central de journal ! Mais un petit problème se présente rapidement pour Sixtine, parisienne pur jus, le festival se tient à Angers et pour elle s’est un peu comme s’il se tenait à l’autre bout du monde. Comment laisser Maminou seule une semaine entière ? Est-il possible de se nourrir correctement à Angers ? Comment les gens vivent-ils dans cette cambrousse au fin font de la France ? Autant de questions existentielles que Sixtine va devoir résoudre pour que ce nouveau reportage soit lui aussi un succès et ainsi damé le pion à Marcus Meilleur.
 
Je ne vous ferais pas trop poireauter pour vous dire que ce troisième tome des aventures journalistiques et gastronomiques de Sixtine et Melchior est aussi bon voire meilleur que les précédents. Toujours avec beaucoup d’humour, Roxane Dambre nous entraine dans la folle équipée de Sixtine et de ses acolytes (dont maminou qui est elle aussi du voyage) à la découverte de l’apocalypse version biblique tout en nous faisant découvrir la ville d’Angers et ses spécialités culinaires.

Vous prendrez bien quelques galipettes ? https://www.anjou-tourisme.com/fr/decouvrir-lanjou/pratiques/en-vins-et-recettes/recettes-de-lanjou/recette-les-galipettes

Encore une fois ce tome est un roman feel-good très réussi où l’on prend autant de plaisir à découvrir les tapisserie de l’apocalypse qu’à suivre la rédaction du nouvel article de Sixtine. Ce troisième tome se lit tout seul. Les pages ont défilé sans que je m’en aperçoive. J’ai été prise par le récit entre les moment cocasses, les petites montées en tension et les beaux moment de tendresse, ce livre est encore une fois une perle d’optimisme et un souffle de bonne humeur qui fait du bien.

 

– C’est le grand départ, Marylou ? demanda-t-elle avec un sourire gentil.
– Je vais revenir, répondit ma grand-mère avec assurance. L’Irak n’aura pas ma peau !
– L’Irak ?
Et bien, il y avait eu un sacré glissement de terrain pendant la nuit…
– Sixtine est reporter de guerre, vous savez ?
Les yeux de l’auxiliaire de vie brillaient comme si elle retenait un éclat de rire monumental lorsqu’elle se tourna vers moi.
– Félicitations pour votre promotion, dit-elle simplement.

 

Je ne peux trouver que deux défauts à ce roman : c’est le dernier tome de Signé Sixtine et il est beaucoup trop court ! En fait, comme pour la série Animae, on se verrait bien suivre Sixtine dans d’autre aventures journalistiques le tout dans une saga en vingt tomes (au moins…). Mais bon, toutes les bonnes choses ont une fin (j’aime pas ce dicton…) et ce dernier tome est top alors il n’y a plus qu’à espérer une autre série et, croisons les doigts, toujours dans un style imaginaire (vive l’urban fantasy) que je lirai de toute façon avec beaucoup de plaisir.

 

– Non, non, rien. C’est juste que… je pensais que tu ferais quelque chose de plus… euh… sérieux.
– Sérieux ? railla Melchior depuis son coin cuisine. Tu as lu ses premiers articles, pourtant.
– Eh ! protestai-je.
– Laisse tomber, Six, tu as accusé un extraterrestre de meurtre et tu as porté aux nues un type qui a inventé un détecteur de fantômes.
– Tu étais d’accord avec tout ça ! m’insurgeai-je.
– Évidemment ! Je trouve ça super cool, moi ! Je dirais même que tu es la journaliste la plus cool et le plus douée de la terre!
Je restai muette. Que répondre à un truc pareil ?

 

Vous l’aurez compris, ce troisième tome était extra. Un roman feel-good plein d’humour comme sait si bien les écrire Roxane Dambre. Sans en faire trop et avec beaucoup de sensibilité, l’autrice nous propose un troisième tome haut en couleur avec des personnages toujours aussi attachants. Et pour ne rien gâcher, j’ai appris plein de chose sur l’Apocalypse, l’histoire de France et sur les spécialités culinaire de la région angevine 😉

 

FacebooktwitterinstagramFacebooktwitterinstagram

Laisser un commentaire