Deadline et Red Flag de Mira Grant : l’apocalypse zombie continue 🧟‍♂

FacebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail
image_pdfImprimer cet article en pdf
Chronique de circonstance : aujourd’hui je vous parle de Feed tome 2 et 3 : Deadline et Red flag de Mira Grant. La suite de la trilogie Feed de Mira Grant. En plein confinement, il me semble que cette lecture est d’actualitĂ©.
 
Pourquoi regrouper deux tomes dans une mĂȘme chronique ? Parce si le tome 1 de cette trilogie peut faire office de one-shot, la suite est une duologie : quand le tome 2 est fini pas d’autre choix que d’attaquer le 3. Je regroupe donc ces deux tomes dans une mĂȘme chronique.
 
Petit avertissement Ă  l’attention de ceux n’ayant pas lu l’excellent tome 1 (chronique sur le blog), mĂȘme en faisant le maximum d’effort, cette chronique risque de vous spoiler le tome 1 donc je vous propose de ne lire que la conclusion 😉
 

 

Feed de Mira Grant, le tome 1 de cette trilogie, avait Ă©tĂ© un Ă©norme coup de cƓur. AchetĂ© par hasard en librairie, je l’avais dĂ©vorĂ© en quelques jours et avait Ă©tĂ© impressionnĂ©e par l’originalitĂ© du traitement de l’autrice aussi bien d’une pandĂ©mie, du post-apo et que des zombies. Car il ne faut pas te tromper, lecteur.rice, mĂȘme si Feed se sont trois romans sur les zombies, ce sont Ă©galement et mĂȘme avant tout des romans qui se veulent le reflet d’une sociĂ©tĂ© contrainte de changer radicalement aprĂšs l’arrivĂ©e d’une pandĂ©mie. Ce reflet, il se fait Ă  travers le regard des nouveaux journalistes : Les blogueurs. 
 
Dans le tome 2 : Deadline nous retrouvons, quelques mois aprĂšs la campagne prĂ©sidentiel, l’Ă©quipe du blog AprĂšs la fin du monde (comme un titre pourrait-il ĂȘtre plus appropriĂ©) qui a du mal Ă  se remettre des Ă©vĂšnements qui l’ont jalonnĂ©. Shaun Mason, pratiquement en orbite, s’est jurĂ© de faire la lumiĂšre sur les manigances qui se sont faites jour lors de leur reportage sur les Ă©lections et certains fils vont se dĂ©lier d’eux-mĂȘme lorsque qu’une chercheuse du CCPM va venir frapper Ă  la porte de leurs bureaux. 
 
Deadline et Red Flag se suivent directement ou presque. Le cliffhanger Ă  la fin de Deadline est juste hallucinant et Ă  la hauteur de ce tome tout en tension. TrĂšs bien rythmĂ©, ce tome est une longue fuite en avant oĂč les rĂ©vĂ©lations se font de plus en plus claires jusqu’Ă  l’inacceptable. Qui dit la vĂ©ritĂ© et qui se cache derriĂšre des prĂ©rogatives obtenu lors de l’apocalypse zombie ? Dans un monde, oĂč plus personne ne fait confiance Ă  personne (tout le monde Ă©tant un infectĂ© en puissance), certains pouvoirs sont presque tout puissants car sensĂ©ment lĂ  pour protĂ©ger la population.
 
Dans Red Flag, le tome 3, le rĂ©cit est sĂ©parĂ© en deux lignes de narration. Un tome oĂč la tension est plus diffuse et oĂč les relations entre les diffĂ©rents membres de l’Ă©quipe d’AprĂšs la fin du monde se tendent, jusqu’Ă  la rupture ? Ce dernier tome est celui de toutes les rĂ©vĂ©lations pour notre Ă©quipe de journaliste et la vĂ©ritĂ©, toute la vĂ©ritĂ©, n’est pas facile Ă  vivre pur tout le monde. Alors que l’AmĂ©rique tremble une fois de plus sous les assauts du virus Kellis-Amberlee, l’autrice nous propose une fin en feu d’artifice. 

 

Ce qui est bien avec le virus Kellis-Amberlee, c’est qu’il ne s’attaque qu’aux mammifĂšres. RĂ©flĂ©chissez-y une minute. Vous imaginez un calamar gĂ©ant infectĂ© ? Ça serait comme la catastrophe de Sea World en 2015, mais cette fois avec des tentacules en plus. Ça fait frĂ©mir, non ? Si ça ne suffit pas pour vous inquiĂ©tez, qu’est-ce que vous dites de ça : le crocodile moyen dĂ©passe largement le seuil de rĂ©plication. Ouais. C’est bien ce que je pensais.
Ce qui est moche avec le virus Kellis-Amberlee, c’est qu’il s’attaque Ă  tous les mammifĂšres. De la plus petite souris des champs Ă  la plus grande des baleines bleues (Ă  condition qu’il en reste au fond des ocĂ©ans), si c’est un mammifĂšre, il est porteur du virus. Autrement dit, si on dĂ©couvre un remĂšde, il devra ĂȘtre efficace sur tous les mammifĂšres, parce que, dans le cas contraire, il est toujours possible que Kellis-Amberlee subisse une mutation et revienne pour un deuxiĂšme essai. Des roublards, ces virus. Au moins avons-nous appris Ă  vivre avec la forme actuelle de la maladie. Je ne sais pas combien de temps il nous faudrait pour nous adapter si elle changeait brusquement les rĂšgles du jeu.

Conspirations, journalismes d’investigation, manipulations gĂ©nĂ©tiques, laboratoires clandestins, toute-puissance du corps mĂ©dical : on peut dire que Mira Grant n’y va pas avec le dos de la cuillĂšre, mais en plus elle arrive a nous offrir un rĂ©cit solide et bien ficelĂ©. J’ai particuliĂšrement aimĂ© sa description de la pandĂ©mie due Ă  la combinaison de deux virus : dans ce monde d’aprĂšs l’apocalypse zombie, l’humanitĂ© a vaincu le rhume et le cancer mais mourir dans votre lit d’une crise cardiaque veut dire que vous pouvez dĂ©cimer votre famille dans la foulĂ©e. Dans la mĂȘme lignĂ©e que WWZ de Max Brooks, c’est le fond qui est passionnant : qu’est devenue la sociĂ©tĂ© aprĂšs l’apocalypse, comment vit-elle, comment Ă©volue-t-elle ? et surtout : comment Ă  Ă©voluer l’information et le journalisme alors que lors de la fin du monde prĂ©cĂ©dent les mĂ©dias traditionnels ont failli Ă  avertir la population Ă  temps.

En plus d’une narration trĂšs bien menĂ©e, chaque dĂ©but de chapitre (ou presque) est un extrait d’un des blogs personnels des nos journalistes qui apportent une autre vue de la situation ou des informations sur le Jour des Morts, l’ensemble est franchement passionnant.

En bref, Deadline et Redflag sont deux trĂšs bonnes suites. Pas de coup de cƓur pour moi cette fois-ci mais une impression que l’autrice a su rĂ©inventer le thĂšme des zombies en nous prĂ©sentant une trilogie bien construite, originale et toute en tension. Lors de certains passages c’est tout juste si le lecteur ne se sent pas obliger de retenir sa respiration pour ne pas faire de bruit. Une lecture que je recommande chaudement. Une certaine ressemblance avec une situation actuelle n’est peut-ĂȘtre pas fortuite !

 

 

Les trois tomes de la série sont disponibles en numériques :

FacebooktwitterinstagramFacebooktwitterinstagram

10 thoughts on “Deadline et Red Flag de Mira Grant : l’apocalypse zombie continue 🧟‍♂

    1. C'est un peu comme Celle qui avait tous les dons de M.R Carey, dans les deux tomes il y a des zombies mais le fond du rĂ©cit est bien au-dĂ©lĂ  de la seule prĂ©sence des zombies 😉

  1. "Une certaine ressemblance avec une situation actuelle n'est peut-ĂȘtre pas fortuite !" –> tellement. Les dĂ©lires autour des prises de tempĂ©rature pour entrer au supermarchĂ© et l'importance que prend la vie numĂ©rique en confinement, ça m'a trop fait penser Ă  Feed.

  2. Me voilĂ  en pleine lecture du tome 1 ! Lecture de circonstance que j'apprĂ©cie beaucoup pour le moment ! ça fait vraiment peur quand on compare cette aventure Ă  notre quotidien ! 😉

    1. Je pense que si je lisais le tome 1 en ce moment, j'en aurait des frissons !!
      Je te souhaite une bonne lecture et j'espùre qu'elle te plaira jusqu'au bout 😉

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :