Rebecca Kean tome 1 : De la BitLit qui va à cent à l’heure

FacebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail
image_pdfImprimer cet article en pdf
Un petit tour aujourd’hui par le premier tome d’une nouvelle série BitLit qui m’a accompagné en vacances cet été. Mais pourquoi une nouvelle série alors que j’en ai plein de commencées et non finies ? Ben… parce que ? Toute cette joie de découvrir un nouvel univers plein de vampires, de sorcières et de métamorphe plus dangereux les uns que les autres, ça donne envie de se faire une tasse de thé et de ne plus décoller de son livre (et accessoirement de son canapé) avant la dernière page !
Rebecca Kean tome 1 : Traquée de Cassandra O’Donnell aux éditions J’ai Lu

Burlington…Nouvelle-Angleterre. Pas de délinquance, élue la ville la
plus paisible des États unis, bref un petit havre de paix pour une
sorcière condamnée à mort et bien décidée à vivre discrètement et
clandestinement, parmi les humains. Malheureusement, en arrivant ici, je
me suis vite aperçue que la réalité était tout autre et qu’il y avait
plus de démons, de vampires, de loups garous et autres prédateurs ici
que partout ailleurs dans ce foutu pays. Mais ça, évidemment, ce n’est
pas le genre de renseignements fournis par l’office de tourisme. Maudit
soit-il…

J’avoue que dès les premières pages de ce tome 1, le récit démarre sur les chapeaux de roues ce qui me laisse légèrement pantelante : première rencontre entre un vampire vieux de plus de 2500 ans se baladant en plein jour et une sorcière parmi les plus puissantes au monde, une sorcière de guerre… Un peu le choc des titans dès les premières pages. Là, je me dis ouahhh, qu’est ce que l’auteur va pouvoir nous annoncer ensuite ? Et là paf, second effet Kiss Cool, notre héroïne est maman ! C’est la première fois que je trouve une série BitLit où l’héroïne principale est maman et je trouve que ça rajoute un petit quelque chose d’émotion au récit.
Bref ce premier tome commence sur un rythme soutenu qui ne nous laisse pas le temps de nous ennuyer. D’ailleurs, notre héroïne est une vraie pile électrique et le jonglage entre vie personnelle, après tout avoir une pré-ado à la maison ce n’est pas que simple, vie professionnelle et vie surnaturelle ça ne laisse pas beaucoup de temps pour le farniente. Surtout que la vie de Rebecca est loin d’être reposante quand le passé peu venir se rappeler à votre bon souvenir à chaque instant.
– Désolée de te le faire remarquer, mais la nuit n’est pas encore complètement tombée, fis-je en haussant les sourcils.
Il se mit à sourire en dévoilant ses crocs.
– Je suis un lève-tôt.
Et en plus, c’est un marrant. Il y a des jours comme ça, où on se sent tellement verni qu’on a envie de se jeter à travers une fenêtre juste pour que ça s’arrête.
J’ai beaucoup apprécié ce premier tome même si quelques détails m’ont un peu agacé. Cassandra O’Donnell commence par nous présenter des personnages surpuissants de la communauté surnaturelle du Vermont mais malgré cette puissance, les problèmes n’arrêtent pas de leur tomber dessus sans qu’ils sentent quoi que ce soit arriver… c’est un peu gros et j’avoue que ça a tendance à m’agacer.
– Je serais curieux de savoir à quoi vous avez occupé votre journée…
Hum… laisse-moi réfléchir… j’ai failli tuer un jeune loup, j’ai pratiquement émasculé un barman et sauvé la vie d’une fillette tout en jouant au détective privé pour la communauté surnaturelle de la ville. Après je suis rentrée tranquillement chez moi pour m’occuper de ma fille.
– J’ai eu plusieurs problèmes personnels à régler, dis-je.
C’est tout de même un bon début de série, beaucoup d’action, beaucoup de jeu de pouvoir et une héroïne assumant sont esprit de contradiction avec un humour mordant : ça me la rend encore plus sympathique. Bref, une nouvelle série BitLit qui rue dans les brancards et qui nous accroche dès le départ : c’est addictif et on en redemande ! 
FacebooktwitterinstagramFacebooktwitterinstagram

4 thoughts on “Rebecca Kean tome 1 : De la BitLit qui va à cent à l’heure

  1. ouhalal une série dont je suis addict. ça fait 2 ans que j'attends le tome 6 . J'aime ces mondes divers. Chaque tome se basera sur une enquetes dans des groupes différents: métamorphes, sorciers etc. J'aime la plus de Rebecca et le fait qu'elle soit maman avec les problèmes qui vont avec est puisant 🙂
    bisou
    sag

  2. Je t'avoue que j'attends de lire le tome 2 avec impatience pour savoir si ma bonne impression du tome 1 se confirme… le seul problème après c'est que je risque de ne pas pouvoir m’arrêter avant le tome 5 😉

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :