Post-Apocalypse : 5 livres lus – 5 livres à découvrir

FacebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail
image_pdfImprimer cet article en pdf
J’ai plusieurs styles de prédilection dans mes lectures auxquels je reviens souvent. Avec une petite série d’articles, j’aimerai vous faire partager ces styles que j’affectionne et pour cette article je vais vous parler Science-Fiction et plus particulièrement de Post-Apo. Raccourci qui signifie Post-Apocalypse, ce style m’a toujours attiré pour son coté possible dans un avenir proche et le petit frisson qu’il me procure toujours lorsque je me dis « et si ça nous arrivait demain ? ». Je ne vous ferais pas ici une présentation complète de ce style et de ses caractéristiques car d’autres le font très bien, je vous partage donc l’article du Culte d’Apophis sur Les sous-genres majeurs de la SF. En résumé et toujours suivant l’article d’Apophis, ce qui caractérise le stype Post-Apo c’est :
  • Le Post-apocalyptique montre les conséquences
    (le monde d’après) d’une apocalypse d’une nature quelconque (guerre
    nucléaire, pandémie mortelle, réchauffement climatique, etc), tandis que
    l’apocalyptique montre le déroulement de cette dernière.
  • But : surtout réflexion, mais l’aspect aventure / survie a aussi une large place dans ce sous-genre.
  • Types de sciences : surtout sciences
    dures pour ce qui concerne la catastrophe proprement dite, et surtout
    sciences sociales pour le monde d’après.
  • Ampleur spatiale et temporelle couverte : en général, futur proche et Terre seulement, même si de notables exceptions existent (Fondation, c’est en un sens du Post-apocalyptique, des dizaines de millénaires dans le futur et à l’échelle de la galaxie).
  • Complexité écriture / psychologie des
    personnages : en général, l’écriture est assez solide, et la psychologie
    des personnages développée (le lecteur doit s’attacher à leur combat
    pour la survie).
  • Réalisme de l’univers / noirceur du ton : important / importante.

Ces livres Post-Apo que j’ai adoré lire


1. World War Z de Max Brooks : l’apocalypse zombies
Ce livre a été un vrai coup de poing. le style d’écriture choisi par Max Brooks est idéal pour nous plonger dans l’enfer qui s’est abattu sur Terre sous forme d’un virus qui a transformé les gens en Morts-Vivants. Un récit hyper réaliste qui m’a fait retenir mon souffle et m’a donné quelques sueurs froides. J’adore et je le relirai surement !

La guerre des Zombies a eu lieu, et elle a failli éradiquer l’ensemble
de l’humanité. L’auteur, en mission pour l’ONU – ou ce qu’il en reste –
et poussé par l’urgence de préserver les témoignages directs des
survivants de ces années apocalyptiques, a voyagé dans le monde entier
pour les rencontrer, des cités en ruine qui jadis abritaient des
millions d’âmes jusqu’aux coins les plus inhospitaliers de la planète.
Il a recueilli les paroles d’hommes, de femmes, parfois d’enfants, ayant
dû faire face à l’horreur ultime. Jamais auparavant nous n’avions eu
accès à un document de première main aussi saisissant sur la réalité de
l’existence – de la survivance – humaine au cours de ces années
maudites. Depuis le désormais tristement célèbre village de
Nouveau-Dachang, en Chine, là où l’épidémie a débuté avec un patient
zéro de douze ans, jusqu’aux forêts du Nord dans lesquelles – à quel
prix ! – nombre d’entre nous ont trouvé refuge, en passant par les
Etats-Unis d’Afrique du Sud où a été élaboré l’odieux plan Redecker qui
finirait pourtant par sauver l’humanité, cette chronique des années de
guerre reflète sans faux-semblants la réalité de l’épidémie. Prendre
connaissance de ces comptes-rendus parfois à la limite du supportable
demandera un certain courage au lecteur. Mais l’effort en vaut la peine,
car rien ne dit que la 2ème Guerre mondiale sera la dernière.

2. Un éclat de givre d’Estelle Faye : l’apocalypse climatique

Dans un tout autre registre, nous nous retrouvons dans un Paris suffocant et moite d’où s’échappe un petit air de musique jazzy pour faire la rencontre de Chet. Entre nostalgie des années jazz et dureté de la vie dans ce nouveau Paris, Estelle Faye nous transporte dans ce nouvel univers avec beaucoup de poésie. Un livre qui se lit au rythme des pas de Chet et du chant de la ville de Paris foisonnante et parfois dissonante.

Ma chronique : Un éclat de givre d’Estelle Faye : un air de jazz dans la capitale

Un siècle après l’Apocalypse. La Terre est un désert stérile, où seules quelques capitales ont survécu. Dont Paris.
Paris devenue ville-monstre, surpeuplée, foisonnante, étouffante,
étrange et fantasmagorique. Ville-labyrinthe où de nouvelles Cours des
Miracles côtoient les immeubles de l’Ancien Monde. Ville-sortilège où
des hybrides sirènes nagent dans la piscine Molitor, où les jardins
dénaturés dévorent parfois le promeneur imprudent et où, par les étés de
canicule, résonne le chant des grillons morts. Là vit Chet, vingt-trois
ans. Chet chante du jazz dans les caves, enquille les histoires d’amour
foireuses, et les jobs plus ou moins légaux, pour boucler des fins de
mois difficiles.
Aussi, quand un beau gosse aux yeux fauves lui propose une mission bien
payée, il accepte sans trop de difficultés. Sans se douter que cette
quête va l’entraîner plus loin qu’il n’est jamais allé, et lier son sort
à celui de la ville, bien plus qu’il ne l’aurait cru.

3. Chaos tome 1, Ceux qui n’oublient pas de Clément Bouhélier : L’apocalypse en direct

J’avais trouvé ce premier tome de la duologie de Clément Bouhélier assez inclassable entre SF et Fantastique mais il a tout du style Apocalypse, puisque ici nous vivons l’apocalypse en direct. Ce premier tome m’avait tenu en haleine tellement les descriptions de l’anéantissement de notre société me paraissaient crédibles. Bref, ça secoue !

Ma chronique :  Quand le CHAOS touche la France : soyez parmi ceux qui n’oublient pas !

Paris, gare de Lyon. Une jeune femme brise une éprouvette et libère un
virus inconnu qui se nourrit de la mémoire et frappe sans distinction
d’âge, de sexe ou de milieu social. Peu à peu, les infectés perdent
toute capacité à penser et à agir. Malgré les mesures gouvernementales,
l’épidémie se répand dans le pays, et même au-delà. Bientôt, le monde se
peuple de « zombies », coquilles vides, errantes, répétant le même
geste à l’infini. Au milieu des décombres survivent quelques miraculés,
des immunisés. Parmi eux, Chloé, Phil’, Claudy et Arthur. Ils n’ont rien
en commun et ne se connaissent pas. Pourtant, une voix mystérieuse
leur souffle de se rencontrer. Dans cette France en proie au chaos, ils
doivent découvrir qui a déclenché la pandémie et, surtout, mettre fin à
son œuvre de destruction.

4.  La trilogie Partials de Dan Wells : l’apocalypse entre guerre et pandémie

Cette trilogie est une trilogie YA dans le style dystopique, je la classe aussi dans le post-apo car ici on a une assez bonne vision de ce qui a causé la chute de notre société et les situations qui en découlent. Bien que cette trilogie regroupe pas mal des défauts des dystopie YA (personnages  caricaturaux, une héroïne parfois peu crédible et un fond scientifique un peu léger) il en reste que l’univers créé par l’auteur est extrêmement intéressant.

Ma chronique : Dystopie #3 : Humains vs Partials

    

Un virus. La guerre contre les Partials – ces êtres mi-humains,
mi-robots – a décimé la population. Seuls quelques milliers retranchés à
Long Island ont survécu. Et le virus mystérieux – le RM – les tue petit
à petit. Chaque nouveau-né vit moins d’une journée si ce n’est quelques
minutes. La race humaine s’éteint inexorablement et aucun médecin n’a
de remède. Un espoir. Dans cette atmosphère désespérée, Kira, jeune
interne en médecine, a une nouvelle hypothèse. Pourquoi les Partials
sont-ils naturellement immunisés contre le RM ? Et si la solution venait
de l’ennemi juré lui-même ? Une héroïne. Kira se lance alors dans une
expédition au risque de devenir une hors-la-loi. Infiltrer les Partials,
en capturer un et le ramener à long Island pour l’étudier et peut-être,
trouver un antidote. Mais le pari est risqué : soit elle réussit et
sauve l’humanité, soit elle échoue et sera considérée comme une
terroriste par son propre gouvernement. À moins que ce soient les
Partials eux-mêmes qui ne la tuent…

5. Mindstar de Peter F. Hamilton : l’apocalypse climatico – totalitaire

Premier tome de la Trilogie Greg Mandel, Mindstar nous propose une vision de l’Angleterre croulant sous un régime totalitaire et faisant face à une montée des eaux qui a immergé une partie de son territoire tandis que le climat est devenu méditerranéen. Nous suivons un ancien militaire d’élite de l’unité Mindstar dont l’intuition est devenu une arme… Dans un monde bouleversé par le changement climatique, le récit de Peter Hamilton est immersif et finalement pas très éloigné de l’actualité !

Bienvenue au XXIe siècle. Le réchauffement climatique est irréversible.
Après diverses catastrophes, un libéralisme effréné règne sur notre
planète et les grandes compagnies détiennent désormais le pouvoir. Dans
un tel environnement, un homme averti peut très bien tirer son épingle
du jeu. Un homme comme Greg Mandel, ancien soldat d’élite de la brigade
Mindstar et doté d’un implant biotechnologique qui fait de son intuition
une arme redoutable. Pendant que les cartels se disputent sans merci
une nouvelle source d’énergie révolutionnaire, la tension atteint son
paroxysme… et Greg Mandel va affronter l’épreuve ultime.

Illustration de François Baranger

Ces livres Post-Apo que j’ai envie de découvrir

1. Je suis une légende de Richard Matheson

Chaque jour, il doit organiser son existence solitaire dans une cité à
l’abandon, vidée de ses habitants par une étrange épidémie.
Un virus incurable qui contraint les hommes à se nourrir de sang et les
oblige à fuir les rayons du soleil… Chaque nuit, les vampires le
traquent jusqu’aux portes de sa demeure, frêle refuge contre une horde
aux visages familiers de ses anciens voisins ou de sa propre femme.
Chaque nuit est un cauchemar pour le dernier homme, l’ultime survivant
d’une espèce désormais légendaire.

2. Route 666 de Roger Zelazny 


C’est l’ennemi public n° 1. L’individu le plus dangereux des Etats Unis.
Le seul assez fou pour traverser l’Enfer qui sépare Los Angelès de
Boston. Le seul capable d’apporter des secours aux pestiférés de la côte
Est. Pour le convaincre, les autorités lui donnent le choix : mourir
sur la chaise électrique ou s’embarquer dans une mission suicide. Hell
Tanner le dernier des Anges à moto n’hésite pas et fonce à travers le
continent dévasté par la guerre atomique. Mais ira-t-il jusqu’au bout ?

3. Les décharnés : Une lueur au crépuscule de Paul Clément

Une journée de juin comme une autre en Provence. Blessé à la cheville,
Patrick, un agriculteur de la région, asocial et vieillissant, ne
souhaite qu’une chose : se remettre au plus vite pour retrouver la
monotonie de sa vie, rythmée par un travail acharné. Mais le monde
bascule dans l’horreur lorsque les automobilistes, coincés dans un
embouteillage non loin de chez lui, se transforment soudain en fous
assoiffés de sang… de sang humain. S’il veut survivre, Patrick doit
non seulement faire face à ces démons qui frappent à sa porte mais aussi
à ceux, plus sournois, qui l’assaillent intérieurement. Et si cette
petite fille, qu’il prend sous son aile, parvenait à le ramener, lui,
vieux loup solitaire, dans le monde des vivants ?

4. Le série Le clan Costa de Laurent Whale

    

Tom Costa est troqueur. Mais pas un rampant, non. En ce futur troublé,
il survit. D’une ville-état à l’autre, à bord de son ULM, il chine et
glane sa subsistance.
Et puis, il y a San, la douce, la lionne. La famille aussi.
Pourtant, venu du nord, un péril plus grand que les bandes de chiens sauvages, les hors-murs, la famine et les parias le guette.
Agir, pour ne pas mourir.Tandis que, de là-haut, LES ETOILES S’EN BALANCENT…

5. Good morning midnight de  Lily Brooks-Dalton

Augustin, vieil astronome sexagénaire, refuse de quitter sa base dans
l’Arctique alors qu’une catastrophe sans précédent est annoncée. Sa
rencontre avec une mystérieuse fillette de huit ans change ses plans. Il
décide de reprendre contact avec l’extérieur, mais ses tentatives
restent sans réponse…
A bord d’une navette, Sully, jeune astronaute, tente de regagner la
Terre avec son équipage, mais Houston ne répond plus. Seul Augustin
capte son appel.
Que se passe-t-il sur Terre ? Que reste-t-il de leur planète ? Au fil de
leurs échanges, Augustin et Sully vont partager leurs peurs et leurs
regrets, et se rapprocher malgré l’immense vide qui les sépare.

Et vous, quelles sont vos meilleurs lectures dans le style Post-Apo ?

FacebooktwitterinstagramFacebooktwitterinstagram

22 thoughts on “Post-Apocalypse : 5 livres lus – 5 livres à découvrir

  1. Je ne pense pas avoir déjà lu un roman post-apocalypse, même si je lis beaucoup de dystopies ^^ Par contre j'ai vu le film la 5e vague qui correspond bien au genre et le livre est dans ma PAL et me tente bien ! Ton article est très sympa et m'a permis de découvrir des oeuvres que je ne connaissais pas du tout.

    1. Oui la 5e vague correspond complètement au thème ! J'ai lu pas mal de bonnes chroniques sur le début de cette série. Après si tu veux découvrir un roman post-apo (mais pas trop), Un éclat de givre d'Estelle Faye est court et génial 😉

  2. L après deScott Nicholson 7 volumes que
    j ai bien aimé
    Yesterday
    Traqués 1 et 2 demandes Fukuda.
    S gone des Platt er D.Xtight saison 1 ^ épisodes en 3 livres les decharnés.

  3. Super intéressant ton article !
    J'ai lu Je suis une légende, j'avais vraiment aimé, la solitude, la survie…
    Lu aussi In the after et In the end, plus jeunesse et pas désagréable. Et plus récemment La 5ème vague, post-apo extraterrestre, qui présentent quelques aspects sympathiques.
    J'ai très envie de découvrir World War Z !!

    1. WWZ s'est vraiment mon coup de coeur, le récit est extra et la narration au top ! On s'y croirait, c'est franchement bluffant

  4. Moi aussi, j'aime les livres post-apo, exactement pour les mêmes raisons que toi. J'ai adoré Les faucheurs sont les anges, et j'ai très envie de lire La route, de McCarthy, ou bien Feed, de Mira Grant. Par contre, je n'ai pas super kiffé "Je suis une légende".
    En tout cas, j'adore ton article ! C'est une super idée ! 🙂

    1. Merci 😉
      La route, je pense pas que j'arriverai à le lire… trop dur je pense. Par contre tu es la troisième à ma parler de la trilogie Feed, du coup je vais aller jeter un coup d'oeil !

    2. Et toi tu es la 2e à me dire que La Route est dur. Du coup, je commence à avoir peur… Par contre, je te conseille vraiment Les faucheurs sont les anges. Je l'ai trouvé exceptionnel !

  5. Très chouette article, j'aime beaucoup. Je n'ai pas beaucoup lu de romans dans le genre hormis celui d'Estelle Faye qui a été un gros coup de cœur. En tout cas j'aime beaucoup l'idée de l’article. 🙂

    1. Merci 😉
      Je pense en faire d'autres de ce style c'est sympa à faire et puis ça m'a permis à moi aussi de faire le plein d'idées de lecture 😉

    1. Oh oui un grand classique. Perso je ne l'ai pas lu mais j'avais beaucoup aimé le téléfilm tiré du livre 😉

    2. Le film était très moyen à côté du livre, je peux te l'assurer ! En tant que fan absolue de Stephen King, je trouve que Le Fléau est un de ses chefs-d'oeuvre.

  6. J'aime bien ce genre aussi ! J'ai Un éclat de givre à lire, il me fait trop envie !!!
    J'ai bien aimé Les étoiles s'en balancent, dans le genre aventure, très sympa. Route 666 était sympa aussi, bien qu'un poil linéaire.
    Je te recommande aussi la BD Y le dernier homme, et la série Dominion of the fallen, et Feed si t'es branchée zombies, et Les faucheurs sont les anges 🙂

  7. J'arrive mille ans après la parution, héhé ! Mais merci, j'ajoute de nouvelles post-apos à découvrir 😉 J'ai trop envie de livre World Warz Z et Un éclat de givre 🙂

    1. C’est deux là sont vraiment top ! WWZ a un petit truc en plus c’est une narration décalée sous forme de multiples temoignages qui est juste top 😉

  8. Bonjour,
    Des postapo que j'ai vraiment adoré : "La terre sauvage de Julia Verlanger" qui est pour moi LE classique 🙂
    La série du "virus morningstar" de ZA Recht avec du zombie dedans
    et plus récemment la série "SILO" de hugh howey
    voilà ma petite participation

    1. Merci ^^
      J'aimerai beaucoup découvrir Julia Verlanger, et comme Bragelonne réédite la Terre Sauvage en intégrale ce mois-ci, je pense que je vais me laisser tenter 😉

    1. Merci pour ce conseil. Je ne connaissais pas ce livre, je n'ai lu que la mort est mon métier de Robert Merle (qui est excellent d'ailleurs mais dans un autre style 😉 )

  9. Bonjour,

    Je vous souhaite une bonne année à tous et vous propose de découvrir : Un nuage viral de Virgin.M, un tout nouveau roman post-apocalypse.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :