💖 Vers les Ă©toiles de Mary Robinette Kowal

FacebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmailFacebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail
image_pdfImprimer cet article en pdf

Lors de la derniĂšre opĂ©ration Masse Critique Babelio, j’ai eu le plaisir d’ĂȘtre sĂ©lectionnĂ©e pour recevoir : Vers les Ă©toiles de Mary Robinette Kowal. Paru en Octobre chez Denöel Lune d’Encre, la chronique de Lianne m’avait donnĂ© trĂšs envie de dĂ©couvrir la plume de l’autrice amĂ©ricaine et le premier tome de sa sĂ©rie Lady Astronaute.

Une femme. Une mission. Sauver le monde.

1952. Une mĂ©tĂ©orite s’écrase au large de Washington, dĂ©vastant une grande partie de la cĂŽte Est des États-Unis et tuant la plupart des habitants dans un rayon de plusieurs centaines de kilomĂštres. Par chance, Elma York et son mari, Nathaniel, en congĂ© dans les Poconos, Ă©chappent au cataclysme et parviennent Ă  rejoindre une base militaire.
Elma, gĂ©nie mathĂ©matique et pilote pendant la Seconde Guerre mondiale, et Nathaniel, ingĂ©nieur spatial, tentent de convaincre les militaires que la mĂ©tĂ©orite n’a pu ĂȘtre dirigĂ©e par les Russes. Mais, ce faisant, ils dĂ©couvrent que la catastrophe va dĂ©rĂ©gler le climat de maniĂšre irrĂ©versible et entraĂźner, Ă  terme, l’extinction de l’humanitĂ©.
Seule issue : l’espace. Une coalition internationale lance un programme spatial de grande envergure
 inaccessible aux femmes. Elma compte pourtant bien y prendre part et devenir la premiùre Lady Astronaute.

Je pouvais facilement calculer le rayon de l’onde de choc d’un V2, la puissance d’un combustible de fusĂ©e.Mais ça… ça n’avait rien Ă  voir avec une sĂ©rie de chiffres alignĂ©s sur une feuille de papier. Et je manquais de donnĂ©es pour obtenir un rĂ©sultat fiable. Je n’avais qu’une seule certitude : tant que la radio continuait Ă  diffuser ses programmes, ce n’Ă©tait pas une bombe A. Mais quelle que soit la nature de l’explosion, c’Ă©tait gigantesque.

A la fin des annĂ©es 50, Elma et Nathaniel York viennent juste de se marier et passe un week-end loin de Washington lorsque un astĂ©roĂŻde s’Ă©crase au large de la cĂŽtĂ© Est des États-Unis. Nathaniel est ingĂ©nieur dans l’aĂ©rospatial et Elma, en plus de ces deux doctorats en physique, est une ancienne WASP (Women Airforce Service Pilots) ayant servi durant la seconde guerre mondiale. Sains et saufs, le couple tente de rejoindre ce qu’il reste des autoritĂ©s militaires du pays. De part ses compĂ©tences, Nathaniel se retrouve rapidement au sein des commitĂ©s de dĂ©cisions du gouvernement, notamment pour savoir si les russes sont derriĂšres cet attentat Ă  la mĂ©tĂ©orite. Elma, de son cotĂ©, va faire une dĂ©couverte qui va de nouveau bouleverser les cartes : les changements climatiques induits par la mĂ©tĂ©orite sont bien plus importants que premiĂšrement envisagĂ©s, aprĂšs une courte aire glaciaire la Terre va se rĂ©chauffer au point de ne plus ĂȘtre vivable pour l’Homme. L’espace devient alors un nouvel El Dorado et un programme spatial international est lancĂ©. Pour Elma, c’est un nouvel objectif : devenir la premiĂšre Lady Astronaute.

Ouah, quel roman ! Happée dÚs les premiÚres pages, ce livre est un page turner intelligent, inclusif et trÚs documenté : bref, un régal et je ne vous cache pas que ses 500 et quelques pages sont passées bien trop vite !
Mais parlons-en un peu plus en détails.

Vers les Ă©toiles est tout d’abord une uchronie. La dĂ©viation semble se situer Ă  la fin de la 2nde Guerre Mondiale avec l’Ă©lection en 1948 de Thomas Dewey Ă  la place de Harry S. Truman. Cette rupture est discrĂšte et peu mise en avant dans le livre, la mĂ©tĂ©orite ayant la part belle du changement. Un Ă©vĂšnement qui rebat les cartes de l’HumanitĂ© et la pousse vers les Ă©toiles. Vers les Ă©toiles est donc le premier tome de la sĂ©rie Lady Astonaute, d’abord la Lune puis Mars et ensuite les Ă©toiles !

Mary Robinette Kowal nous propose un rĂ©cit incroyable. Celui d’une femme brillante ayant eu deux doctorats, ancienne pilote dans l’armĂ©e de l’air et mathĂ©maticienne de gĂ©nie mais qui souffre d’anxiĂ©tĂ© sĂ©vĂšre. Parler devant un public, se mettre en avant lors d’une interview ou d’une prĂ©sentation devant le prĂ©sident des États-Unis sont ce qui se rapproche le plus de la torture intellectuelle pour Elma. Le personnage principal de Vers les Ă©toiles est donc une femme exceptionnelle avec ses faiblesses, ses qualitĂ©s et ses rĂȘves qui va se battre avec ses armes (notamment la science et une maniĂšre bien Ă  elle de la rendre accessible Ă  tous) contre le sexisme et le patriarcat ordinaire de cette Ă©poque. Mais c’est aussi une femme amoureuse qui forme avec son mari un couple fort oĂč chacun est le soutien de l’autre. Sans le vouloir, Elma York va se retrouver l’idole de toute les jeunes filles qui voient en elle LA lady astronaute et c’est son mari qui sera son premier soutien.

Ces petites filles me croyaient capable de tout. Elles me croyaient capable d’aller sur la Lune. Et grñce à ça, elles se croyaient capables d’y aller elles aussi. Voilà pourquoi je devais continuer. À leur ñge, j’aurais eu besoin de quelqu’un comme moi. D’une femme comme moi.

J’ai trouvĂ© qu’humainement et scientifiquement ce rĂ©cit est passionnant. Mary Robinette Kowal parle de sexisme, de harcĂšlement, de racisme, de maladie mentale et de deuil avec une grande facilitĂ© de narration sans tomber dans le pathos. De la justesse et de la sensibilitĂ© pour un rĂ©cit d’envergure, difficile de ne pas ĂȘtre prise au jeu de cette chronique d’une conquĂȘte spatiale Ă  l’Ă©chelle mondiale et de la vie des femmes et des hommes qui vont la mener.

La plume de l’autrice est immersive, addictive et trĂšs visuelle. A la lecture de ce roman, j’ai eu l’impression que l’autrice avait fait trĂšs attention aux dĂ©tails scientifique et historiques. Impression confirmĂ©e par l’autrice Ă  la lecture de sa postface. Mary Robinette Kowal a su s’entourer lors de la rĂ©daction de son livre pour amener du rĂ©alisme dans une uchronie trĂšs maitrisĂ©e et franchement passionnante Ă  tous les niveaux.

« Clemons ne reprĂ©sente rien, d’accord ? Il m’a convoquĂ© aujourd’hui parce que le public te trouve intelligente, courageuse, drĂŽle et gentille. Les gens veulent ĂȘtre comme toi. Tu sais ce que dit le prĂ©sident Brennan ? »

J’ai secouĂ© la tĂȘte, les mains encore sur ma bouche.

« D’aprĂšs Clemons, le prĂ©sident Brennan dit que sa propre fille demande pourquoi elle ne peut pas devenir astronaute. »

Un Ă©norme coup de cƓur pour moi et une grosse envie que la suite arrive vite en VF. Elma York, c’est cette hĂ©roĂŻne Ă  la fois extraordinaire et banale que j’ai envie de retrouver plus souvent dans les rĂ©cit de SF. AprĂšs Mes vrais enfant de Jo Walton, la meilleure uchronie que j’ai lu. Le mĂ©lange brillant de rĂ©alisme et de SF en font un vĂ©ritable page turner et le talent de conteuse de Mary Robinette Kowal un rĂ©cit immersif et inclusif : Ă  lire absolument.

FacebooktwitterinstagramFacebooktwitterinstagram

10 thoughts on “💖 Vers les Ă©toiles de Mary Robinette Kowal

  1. Han, ça a vraiment l’air excellent. *_*
    Faut quasiment que je ne lise pas prochainement tant j’ai des attentes hautes aprĂšs tous ces coups de cƓur, et en mĂȘme temps je sens qu’il n’y a pas de doute que ça va me plaire. ^^

    1. Je ne sais pas si ce sera un coup de cƓur pour toi mais je suis pratiquement sure que tu apprĂ©cieras grandement ta lecture, laisse-toi tenter 😉

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :