🌏 Manga : Nos temps contraires – Je ne te laisserai pas mourir de Gin Toriko

Je ne pense que ce ne sera pas un grand scoop pour vous si je vous dit que je lis bien plus de livres / BD / Mangas que je n’en chronique sur le blog. J’ai abandonnĂ© l’idĂ©e de le faire d’ailleurs oĂč il me faudrait des journĂ©es beaucoup plus longues. Bref, tout cela pour vous dire qu’il y a un petit moment j’ai lu un excellent manga (pas du tout SFFF) : Le mari de mon frĂšre de Gengoroh Tagame paru aux Ă©ditions Akata. Un rĂ©cit intimiste, sobre et bienveillant qui m’a semblĂ© complĂštement nĂ©cessaire. Alors quand les Ă©ditions Akata m’ont contactĂ© pour me parler de leur prochaine sortie : un shojo de Science-Fiction Ă©crit par une mangaka, j’ai tout de suite dit oui !
Je vous propose donc une chronique pour vous parler de Nos temps contraires – Je ne te laisserai pas mourir de Gin Toriko.

L’humanitĂ©, ne pouvant plus vivre sur Terre, s’est rĂ©fugiĂ©e dans l’espace, cloĂźtrĂ©e dans des « Cocoons ». Arata, Tara, Caesar et Louis sont des enfants prĂ©cieux : des « nĂ©otĂšnes », ces ĂȘtres qui, malgrĂ© leur apparence prĂ©pubĂšre, possĂšdent la maturitĂ© d’adultes. Leurs corps se sont adaptĂ©s Ă  la vie dans l’espace et, Ă  ce titre, ils incarnent l’espoir et l’avenir de la race humaine. Quand un jour, ces quatre-lĂ  rencontrent une mystĂ©rieuse femme aux longs cheveux verts, atteinte de la « maladie de Daphné », leurs destins basculent Ă  jamais…

Paru originalement dans le magazine Mystery Bonita, la publication de ce manga est terminĂ©e en VO et la sĂ©rie est composĂ©e de 8 tomes. Je dois avouer que j’ai lu trĂšs peu de manga SF hors Post-Apo / Dystopie et c’Ă©tait plutĂŽt des Shonen ou Seinen comme Terraformars ou Gunn Last Order, alors j’Ă©tais curieuse de voir quel genre de rĂ©cit ce shojo allait nous proposer. Les puristes pourront me dire que d’une certaine maniĂšre Nos temps contraires est aussi un Post-Apo puisque l’HumanitĂ© ne pouvant plus vivre sur Terre s’est rĂ©fugiĂ© dans des cocons. Oui mais, c’est un shojo dans l’espace et ça c’est complĂštement nouveau pour moi. Je vous disais donc que l’HumanitĂ© vit dans des cocons, des villes spatiales placĂ©es en orbite autour de la Terre. Les nĂ©otĂšnes y sont des stars. Des ĂȘtres adaptĂ©s Ă  la vie dans l’espace, la prochaine Ă©tape d’Ă©volution de la race humaine : une durĂ©e de vie plus longue, une croissance ralentie qui fait qu’Ă  20 ans ils ont encore l’allure de prĂ©-adolescents.

Ce n’est qu’un aperçu de l’univers trĂšs original que nous propose ce manga et ce n’est au final qu’un des points les plus marquants. Dans cette sociĂ©tĂ© future tous les rapports humains sont rĂšglementĂ©s par contrat / partenariat. Aucune relation n’est possible entre individus sans ses accords et ce sans prĂ©occupation de genre. CĂ©sar, Louis, Arata et Tara sont des nĂ©otĂšnes et sont des partenaires primaires suite Ă  un contrat passĂ© dans leur enfance. Ils pourront ensuite avoir des partenaires secondaire (kissing partner) ou tertiaire. Chaque relation Ă©tant encadrĂ© et dĂ©fini par contrat.

Bref, l’univers aussi bien physique que sociĂ©tal est d’une belle densitĂ©. Un univers SF assumĂ© et bien posĂ© que l’on dĂ©couvre par petite touche en mĂȘme temps que les personnages centraux de la sĂ©rie. Ce tome 1 est construit comme un one-shot, oĂč mĂȘme si beaucoup de choses nous sont encore Ă  dĂ©couvrir, l’histoire pourrait se suffire Ă  elle-mĂȘme et pourtant on sent que ce tome n’est en fait qu’une trĂšs belle introduction et que beaucoup est encore Ă  venir dans les prochains tomes. Un rĂ©cit inclusif et un style de SF bienveillante qui n’est pas sans rappeler ceux de Becky Chambers. Les graphismes sont d’une finesse qui colle avec le reste du rĂ©cit et franchement les vues d’ensemble des cocons sont superbes.

Au final, un trĂšs bon premier tome et la dĂ©couverte d’une mangaka Ă  suivre. Encore une fois, les Ă©ditions Akata font le choix d’Ɠuvres qui ont du sens et quand en plus c’est de la SF, difficile pour moi de rĂ©sister. Une sĂ©rie Ă  suivre dont le tome 2 vient de paraitre hier !

5 thoughts on “🌏 Manga : Nos temps contraires – Je ne te laisserai pas mourir de Gin Toriko

  1. Ce n’est pas ce vers quoi j’aurais Ă©tĂ© naturellement, mais ça donne Ă  rĂ©flĂ©chir. L’intrigue a suffisamment de matiĂšre, ou c’est principalement un univers Ă  explorer ? Je suis en tout cas curieux de ton retour sur la suite.
    (et j’approuve complĂštement pour « Le mari de mon frĂšre », trĂšs bon manga !)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :