L’héritage de Molly Southbourne de Tade Thompson

En 2019, je découvrais le premier tome de la série d’horreur de Tade Thompson : Les meurtres de Molly Southbourne, excellente novella dont le récit en trois actes vient de se conclure cette année avec ma lecture de L’héritage de Molly Southbourne.

Attention, cette chronique parle du troisième tome d’une trilogie, elle risque donc de spoiler les deux premiers tomes.

La vie de Molly Southbourne s’est fondée sur une poignée de règles d’airain. La plus cruciale : ne saigne pas.
Son corollaire : si tu saignes, une compresse, le feu, du détergent. Et surtout : Si tu vois une fille qui te ressemble, cours et bas-toi.
À chaque fois que Molly saigne, une copie d’elle-même naît. Des copies qui n’ont semblé avoir d’autre but que la mort de Molly. Mais Molly Southbourne, l’originale, est morte : elle a péri dans le brasier de sa maison, incendie qu’elle a provoqué elle-même pour mettre un terme à ce qu’elle vivait comme une malédiction.
Désormais traquées, ses copies se sont rassemblées. Se sont organisées. Ont survécu. Les dernières d’entre elles habitent une maison au fin fond de la campagne anglaise et tentent de faire la paix avec le passé.
Las, ce passé refait surface. Conçus dans un laboratoire soviétique, des secrets coulent dans les veines des Molly Southbourne. Et certains voudraient faire main basse sur cet encombrant héritage. Pour les obtenir, ils sont prêts à tout, y compris à détruire la paix fragile dans laquelle vivent les dernières Molly Southbourne.

La trilogie Molly Southbourne de Tade Thompson est une série d’horreur psychologique qui après un premier tome à la trame sanglante et percutant, a pris un virage inattendu avec le 2e tome. J’avoue qu’après avoir lu les premiers retours sur ce troisième tome, j’étais un peu sceptique. Pourtant, L’héritage de Molly Southbourne est dans la lignée de ce deuxième tome et met un beau point final à cette série .

Avec ce troisième tome, Tade Thompson nous propose un récit de nouveau très rythmé, dix neuf chapitres pour une novella de 140 pages, alternant les points de vues et les scènes d’action. Nous suivons à la fois les Molly survivantes, les Tamara et Myke, qui apparait comme un nouveau personnage haïssant les Molly et engagé pour les supprimer. Les Molly sont installée loin de tout, essayant de vivre loin des enseignements donnés à la Molly original. Tamara, elle, revient sur le statu quo décidé avec Molly et part à sa recherche. Nous suivons ces trois points de vues à tour de rôle, plus quelques autres spectateurs pour nous amener vers le bouquet final.

« J’ai quelques règles à vous donner, petite fille anglaise. Premièrement, essayez de na pas saigner. deuxièmement, si vous saignez, asperger le sang de détergent ou brûlez-le. Troisièmement, si jamais vous voyez quelqu’un comme vous, courez. Nous ne pensons pas que ce soit une bonne idée pour vous de tuer sans cesse quelqu’un qui vous ressemble.
– Ca ne me pose pas de problème.
– C’est ce que vous dites aujoud’hui. mais notre psychiatre pense que cela en deviendra un avec le temps.

Personnellement, j’ai trouvé ce troisième tome idéal pour finir la trilogie des Molly. Peut-être qu’on pourrait dire qu’il manque d’ambition par rapport au début de la trilogie ou que la fin est un peu convenue. Pourtant, c’est avec beaucoup de plaisir que j’ai suivi les dernières aventures de Molly. J’ai trouvé que l’auteur était généreux avec ses lecteurs et nous offre une vision plutôt complète de l’histoire qui a mené à la naissance de Molly et à celle de Tamara. Une fin offrant les possibilités de lâcher son passé et de repartir à zéro.

La trilogie Molly Southbourne est une de mes très belle découverte de la collection Une Heure Lumière. Tout d’abord, parce que Tade Thompson est un auteur à suivre, ensuite parce que cette trilogie d’horreur psychologique est à la fois déroutante, envoutante et très prenante. Bref, une belle réussite, on en redemande !

L’héritage de Molly Southbourne de Tade Thompson

Illustration : Aurélien Police

Traduction : Jean-Daniel Brèque

8 commentaires

  1. Tu me rassures sur ce dernier tome car moi aussi les premiers avis m’avaient un peu fait peur. Je pourrais donc y aller peut-être plus sereinement quand je le sortirai ^^

  2. Moi aussi je l’ai bien aimé, je trouve que ça fait du bien ce tome 3 un peu plus « doux » après deux tomes qui sont assez rudes (surtout le premier).

Laisser un commentaire