Harrow la Neuvième de Tamsyn Muir

La suite tant attendue de Gidéon la Neuvième, énorme coup de cœur du blog de l’année 2022 ! Harrow la Neuvième faisait partie de mes must read 2023 et ce fut chose faite dès sa sortie. Une suite haute en couleur qui m’a complètement scotchée.

Seules deux des huit représentantes des Maisons ont survécu aux épreuves de la Maison de Canaan : Ianthe la Deuxième et Harrow la Neuvième, désormais Harrow la Première, Lycteure de l’Empereur des Neuf Maisons. Elles embarquent à bord du vaisseau spatial de l’Empereur, le Mithraeum. Leur mission : échapper au Monstre de la Résurrection qui poursuit inlassablement l’Empereur jusqu’aux confins de l’univers…

Après les épreuves réunissant tous les représentants des Maison et leurs cavaliers sur la planète de la Première Maison, seules deux survivantes rejoignent l’empereur à bord de son vaisseau spatial en tant que Lycteures : Harrow et Ianthe désormais Harrow la Première et Ianthe la Première. Alors que leur apprentissage de jeunes lycteures auprès de l’Empereur commence, Harrow n’est pas opérationnelle : accrochée à une épée qui la déteste, elle alterne entre crise de vomissement et période de somnolence. Mais pourquoi ?

Pas une Lycteure ordinaire était l’euphémisme préféré de Dieu. Les frères et soeurs qui t’avaient été assignés préféraient dire les choses autrement. (Le Saint de la Patience avait un faible pour « Lycteure Light ». Il t’arrivait de fantasmer la mort d’Augustine, et si les procédés variaient, elle était toujours bien lente).

En commençant Harrow, j’ai vraiment eu un énorme moment de doute lors de ma lecture des premiers chapitres… est ce que j’avais à ce point oublié ma lecture de Gidéon ? Est ce qu’un an entre deux lectures c’était trop au point de ne pas me rappeler tous les protagonistes ? Après une mise en doute de ma capacité à retenir le récit d’un de mes gros coup de cœur, être allée jusqu’à me demander s’il ne fallait pas que je relise le tome 1, j’ai arrêté ma flagellation intellectuelle et je me suis laissée entrainer par le récit que me proposait Tamsyn Muir.

A neuf ans, elle avait fait une erreur. Et à dix-sept ans, elle en avait fait une autre. Le temps s’était répété. Harrow serait en travers de son propre chemin pendant toute son existence, la boucle d’échec était parfaite.
Une autre fille avait grandi à ses cotes – mais elle était morte avant qu’Harrow soit née.

Tout remettre en doute : où est la réalité? où commence la folie ? Harrow, Ianthe, l’Empereur, les Lycteurs, l’autrice nous fait nous interroger sur tout, tout en en dévoilant plus sur l’Empereur des neuf Maisons et les créatures qu’il fuit depuis une myriade. L’univers imaginé par l’autrice est complexe et grandiose. J’ai toujours du mal à faire la différence entre Thalergie et Thanergie mais je trouve l’ensemble de la mythologie du Nécrolord fascinante et en deux tomes on ne fait qu’en effleurer la surface ce qui me rend encore plus curieuse de pour la suite.

Toujours déjanté, irrévérencieux et détonnant, Harrow est cependant très différent de Gidéon : le changement de personnage principal joue beaucoup sur l’atmosphère du roman. C’est un récit en trompe l’œil qui met quelques dizaines de pages a démarré mais qui ensuite se dévore sans faim. Franchement j’ai pas capté grand chose pendant toute une partie de l’histoire mais j’ai pris énormément de plaisir à chercher les indices que l’autrice sème au fil des pages et à me laisser porter par le courant. Bon j’avoue je suis un peu longue à la détente, je pense que beaucoup d’autres lecteurs auraient vu venir le twist avant moi mais perso j’ai d’autant plus apprécié la surprise des révélations : les nécromanciens de l’espace ça dépote grave.

Parfois les deuxièmes tomes sont le point faible d’une série surtout quand le premier tome sort déjà du lot, mais là, Tamsyn Muir réussit à prendre de court le lecteur et à l’emmener vers des horizons nouveaux. A la fois audacieux et What The Fuck, Harrow la Neuvième est un petit bijou qui vous fera douter de tout et vous retournera la tête avant de tout remettre en ligne pour un final explosif. Excellent shoot de lecture !

Le tombeau scellé tome 2 : Harrow la Neuvième de Tamsyn Muir

Traductrice : Stéphanie Lux
Illustrateur : Tommy Arnold

2 commentaires

  1. J’ai pas encore lu le premier, en général j’attends que toute une série soit publiée/traduite pour m’y mettre…
    Je dois dire que j’étais très partante pour lire le 1, en revanche le 2 j’ai pu lire des retours qui m’ont un peu plus freinée (qui disaient notamment que c’était assez perché et qu’on n’y comprenait pas grand chose). Ca a l’air d’avoir été aussi ton cas mais toi ça t’a plu, et ton retour est enthousiasmant 🙂

    • Ca reste assez particulier comme univers et comme narration. J’ai adoré le premier, le 2e est clairement dans un style WTF mais si on se laisse guider c’est aussi excellent.
      Après c’est clairement pas une série qui plaira à tout le monde… Je te dirais tout de même que le 1 vaut vraiment le coup 😉

Laisser un commentaire